Guéret : Accusé d’avoir tué une jeune femme de 20 ans rencontrée sur internet, un homme écroué

Illustration. (Alexandre Marchi/PhotoPQR/Maxppp)

Une jeune femme âgée de 20 ans a été retrouvée morte à son domicile à Guéret (Creuse) ce dimanche soir. C’est son colocataire de 23 ans, rencontré peu avant sur internet, qui s’est présenté à la police, avouant l’avoir tuée. Il a été mis en examen et écroué.

Un homme s’est présenté au commissariat de Guéret vers 18 heures dimanche soir et a annoncé aux fonctionnaires qu’il avait tué sa compagne. Les forces de l’ordre se sont rendues jusqu’au logement de cette femme âgée de 20 ans, avenue Charles-de-Gaulle. Il n’y avait plus rien à faire : cette dernière était décédée.

Le suspect âgé de 23 ans, inconnu des services de police, a été placé en garde à vue. L’homme a confirmé ses aveux, ajoutant qu’il avait tué la victime, 48 heures plus tôt, au cours de la nuit. « Il serait entré dans la chambre de la jeune femme et l’aurait étranglée jusqu’à la mort », décrit une source proche du dossier. L’homme aurait ensuite tenté de mettre fin à ses jours en se tailladant les veines, en vain. Il aurait ensuite déplacé le corps de la victime dans le but de maquiller la scène de crime, avant de finalement décider de se rendre à la police.

Une proposition de collocation

La rencontre entre la défunte et le tueur présumé est intervenue quelques mois plus tôt, sur une plateforme en ligne de jeux vidéo. Récemment, le suspect aurait confié ses difficultés financières à sa nouvelle amie. Cette dernière lui aurait alors proposé de venir vivre chez elle en collocation pour l’aider, sans qu’il y ait de relations intimes. L’homme a accepté et a quitté la région toulousaine où il vivait, au domicile familial. Qualifié de marginal, il aurait fait part de ses idées suicidaires à ses proches peu avant son départ.

Une autopsie a été pratiquée et permettra aux enquêteurs d’en savoir plus sur les circonstances de la mort de la victime. L’auteur présumé a-t-il abusé sexuellement de la jeune femme ? Quelles sont ses motivations ? A-t-il prémédité son geste ? La suite des investigations permettra de répondre à toutes ces questions. Déféré devant un juge d’instruction à la fin de sa garde à vue, le suspect a été mis en examen ce mardi pour meurtre avant d’être placé en détention provisoire.