Haute-Alpes : Un militaire s’est donné la mort avec son arme de service


Illustration. (Shutterstock)

Un militaire âgé de 29 ans s’est suicidé ce dimanche dans sa caserne avec son arme de service.

L’information n’a été communiquée que mardi. Un brigadier-chef expérimenté du 4e régiment de Chasseurs basé à Gap (Hautes-Alpes) a mis fin à ses jours dans sa caserne dimanche.

« Alors qu’il allait procéder à la réintégration de son armement suite à une mission effectuée dans le cadre de l’opération Sentinelle », le militaire s’est suicidé, a expliqué son régiment dans un communiqué. « Au moment de la réintégration, il s’est éloigné de son groupe pour s’isoler et s’est donné la mort », peut-on lire.

C’est un autre militaire qui a découvert le corps du brigadier-chef et qui a donné l’alerte. « Les chasseurs qui ont assisté à cet événement ont immédiatement été pris en charge par le SMUR et les médecins de l’antenne médicale afin de les accompagner », a aussi indiqué le régiment.

Une enquête judiciaire a été ouverte par le parquet de Gap et confiée à la gendarmerie.


Ce mardi, un militaire de la gendarmerie s’est lui aussi suicidé à la Réunion. Depuis le 1er janvier, plus de trente membres des forces de l’ordre ont mis fin à leurs jours.