Haute-Garonne : L’état de santé du gendarme qui avait tenté de se suicider s’est amélioré


Illustration. (JPstock / Shutterstock)

Un gendarme âgé de 34 ans affecté au Peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (PSIG) de la caserne de Muret (Haute-Garonne) avait tenté de se suicider le 31 juillet dernier. Son pronostic vital n’est plus engagé et son état de santé s’est amélioré.

C’est une bonne nouvelle pour sa famille mais aussi pour ses collègues. Un militaire de la gendarmerie avait tenté de mettre fin à ses jours en se tirant une balle au niveau de la tempe, avec son arme de service, ce mercredi 31 juillet alors qu’il se trouvait dans son appartement de fonction, dans la caserne de Muret.

L’homme va survivre de ses blessures. Son état de santé est même rassurant rapporte La Dépêche qui explique que les médecins du service de neurochirurgie sont parvenus à soigner le patient qui était dans un état critique à son arrivée à l’hôpital.

Les médecins ont préféré ne pas l’opérer immédiatement

Les médecins du centre hospitalier de Toulouse-Purpan avaient choisi de ne pas opérer immédiatement le militaire, qui était conscient à l’arrivée des secours. Une stratégie qui s’est révélée donc payante. Son état de santé s’est stabilisé après une quinzaine de jours de soins.

A ce stade, les médecins n’ont pas encore pu se prononcer sur les éventuelles séquelles que pourraient garder le blessé.