Il avait arraché la tête d’un coq vivant avec ses dents : 80 heures de travail d’intérêt général


Illustration. (Pixabay)

Le joueur de pelote basque était poursuivi par le parquet de Bayonne pour « acte de cruauté envers un animal ». Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, Bixente Larralde décapite un coq vivant avec ses dents.

Le jeune homme, âgé de 22 ans, a accepté la peine proposée par le parquet de Bayonne ce vendredi : une condamnation à 80 heures de travaux d’intérêt général (TIG), assorties de 18 mois de mise à l’épreuve. Il s’est ainsi retrouvé face à la justice dans le cadre d’une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC), rapporte France Info.

Une vidéo devenue virale

Les faits se sont déroulés le 24 juin dernier pendant les fêtes de la commune d’Hasparren, lors d’un repas bien arrosé.

La vidéo montre un joueur de pelote basque qui, avec ses dents, décapite un coq qu’il tient dans ses bras. La Fondation Brigitte Bardot avait déposé plainte et une enquête avait été ouverte.

À la suite de cet événement, Bixente Larralde et sa famille ont fait l’objet d’une campagne de harcèlement. L’homme a déclaré à Mediabask qu’il était « conscient de son mauvais geste ».


Dans le même temps, la Fédération française de pelote basque (FFPB) avait appelé dans un communiqué « à faire preuve de modération, puisque ce jeune athlète a une parfaite conscience de son acte et a toujours eu un comportement irréprochable en compétitions ».

Plusieurs associations déposent plainte

En plus de la fondation Brigitte Bardot, quatre associations se sont constituées parties civiles dans ce dossier. Elles ont réclamé 4 000 euros de dommages et intérêts. La décision de justice sera communiquée le 8 novembre prochain, relate Le Parisien.