Île-de-France : Les signalements d’agressions sexuelles dans les transports en commun en hausse de 30%


Illustration. (Kiev.Victor / Shutterstock)

Les signalements d’agressions sexuelles en Île-de-France ont augmenté de 30% en 2018, comparé à l’année 2017. Des faits signalés à 52% à Paris.

L’augmentation est nette et inquiétante. 1159 cas d’agressions sexuelles dans les transports en commun d’Île-de-France ont été recensés en 2018 révèle Le Journal du Dimanche citant un rapport de la préfecture de police.

Les policiers de la Brigade des réseaux ferrés (BRF) ont procédé à 170 interpellations durant l’année, que ce soit des « frotteurs » ou d’autres prédateurs sexuels. Les enquêteurs du Groupe d’infractions à caractère sexuel (GICS) ont placés 57 personnes en garde à vue, dont 39 ont été condamnées à des peines de prison.

La hausse des faits d’agressions sexuelles est de l’ordre de 30% dans les transports en commun précise ce même rapport. 52% des faits relevés se sont déroulés dans la capitale.

Deux numéros d’urgence mis en place

Des chiffres en augmentation qui peuvent en partie s’expliquer par une libération de la parole, notamment suite à la campagne de communication de la RATP et la SNCF en mars 2018, afin de lutter contre le harcèlement.


Des numéros d’urgence avaient alors été mis en place (appel au 3117 et SMS 31177) afin de permettre aux victimes ou aux témoins, de prévenir la police en cas d’agression ou de danger.