Incendie d’un immeuble à Paris : une habitante placée en garde à vue, la piste criminelle privilégiée.


(capture écran images sapeurs-pompiers Paris)

Une habitante de l’immeuble ravagé par les flammes la nuit dernière, a été placée en garde à vue. Cette dernière a été interpellée à proximité du bâtiment. La piste criminelle est privilégiée par les enquêteurs après ce violent incendie mortel.


La suspecte est âgée de 40 ans. Elle souffre de problèmes psychiatriques selon des sources judiciaires concordantes. Cette dernière était par ailleurs alcoolisée au moment de son interpellation. Elle a été placée en garde à vue.

« A ce stade, c’est la thèse criminelle qui est privilégiée et une personne a été interpellée, une personne qui habite l’immeuble », a confirmé Rémy Heitz, le procureur de la République de Paris lors d’une conférence de presse sur le lieu des faits.

Les enquêteurs sont convaincus qu’il s’agit bien d’un incendie volontaire mais les investigations devront le confirmer. Une enquête a été ouverte pour « destruction volontaire par incendie ayant entraîné la mort » et confiée au 1er District de police judiciaire (1er DPJ).

250 pompiers engagés, 5 heures d’intervention

L’intervention des sapeurs-pompiers a été particulièrement difficile et longue au 17 bis rue Erlanger (XVIe). Les soldats du feu ont été appelés peu avant 1 heure du matin et ont lutté contre les flammes durant plus de 5 heures, alors que 250 d’entre-eux ont été engagés sur cet incendie a précisé Christophe Castaner ce mardi matin.

Au moins 8 morts et 36 blessés dont un grave

Le dernier bilan fait état de 8 personnes décédées, et de 36 blessés dont l’un dans un état grave. Six sapeurs-pompiers figurent parmi les blessés. Une cinquantaine de personnes ont dû être évacuées, notamment à l’aide de grandes échelles.

« Paris est en deuil ce matin » a réagi Anne Hidalgo la maire de Paris, avant de rendre hommage aux sapeurs-pompiers, tout comme Christophe Castaner.

Les pompiers toujours à pied d’œuvre

Les opérations de reconnaissance à l’intérieur de l’immeuble étaient toujours en cours ce mardi matin à 9 heures. Les sapeurs-pompiers vérifient si aucune autre victime ne se trouve encore dans le bâtiment.