Indre : Un gendarme de 50 ans se suicide avec son arme de service


La gendarmerie d'Issoudun. (Google view)

Un gendarme de 50 ans a mis fin à ses jours la semaine dernière à Issoudun (Indre). Il était marié et père de deux enfants.

C’est un décès tragique qui s’est produit jeudi 30 septembre à la gendarmerie d’Issoudun. Yaël C., commandant de la communauté de brigades (COB), a été retrouvé sans vie dans son bureau de la caserne par ses collègues indique La Voix du Gendarme. Le militaire âgé de 50 ans a utilisé son arme de service pour mettre fin à ses jours.

Le parquet a annoncé qu’une enquête pour « recherches des causes de la mort » avait été ouverte. Les obsèques du défunt se dérouleront à Saintes en Charente-Maritime, ce vendredi.

Il s’agirait du onzième suicide dans les rangs de la gendarmerie nationale, depuis le début de l’année. Une quinzaine de jours avant ce nouveau drame, un gendarme de la brigade territoriale de Saint-Laurent-sur-Gore dans la Haute-Vienne, s’est lui aussi donné la mort.