Iran : Pensant se soigner du coronavirus, 27 personnes boivent de l’alcool frelaté et meurent intoxiquées


Illustration. (shutterstock)

Les victimes ont cru à une rumeur qui s’était répandue sur internet, disant qu’il était possible de guérir du coronavirus en buvant de l’alcool.


L’information a été donnée par l’agence officielle iranienne Irna ce lundi. 27 personnes ayant consommé de l’alcool frelaté sont mortes intoxiquées. L’alcool frelaté contient parfois du méthanol, une substance très toxique.

Toutes les victimes ont consommé cet alcool après avoir lu sur internet que cela permettait de guérir du coronavirus, ce qui est bien entendu faux. 20 des victimes vivaient dans la province du Khouzestan, dans le sud-ouest du pays, et 7 dans celle d’Alborz, près de Téhéran.

L’Iran est l’un des pays les plus touchés par le Covid-19. Selon un dernier bilan ce lundi, 7375 cas de coronavirus ont été confirmés et 237 patients sont décédés.

L’alcool est interdit en Iran

La consommation et la vente d’alcool est interdite en République islamique d’Iran et les intoxications mortelles avec de l’alcool de contrebandes se produisent régulièrement dans le pays.