Ivry-sur-Seine : Trois personnes dont deux élus violemment agressés par un groupe d’individus


L'agression a eu lieu devant le gymnase Auguste-Delaune d'Ivry-sur-Seine. (Google view)

Trois personnes ont été victimes d’une violente agression ce vendredi soir à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne), dont deux adjoints au maire venus s’interposer. Le groupe d’auteurs a pris la fuite et les trois victimes ont été transportées à l’hôpital, l’une en urgence absolue.

La soirée qui s’annonçait festive a viré à l’agression ultra-violente. Les faits se sont produits vers 22h30 aux abords du gymnase Auguste-Delaune, où l’US Ivry Handball venait de remporter un match. Un homme a été très violemment agressé par une dizaine d’individus à la sortie, d’après une source proche de l’enquête, confirmant une information du Parisien. Les agresseurs avaient tous le visage dissimulé et la victime a reçu des coups de tesson de bouteille et de couteau, au niveau des jambes.

Témoin de ce déchainement de violences, les deux adjoints au maire, Boukary Gassama et Ghaïs Bertout-Ourabah, qui venaient d’assister au match, se sont interposés. Ils ont été agressés à leur tour. Les auteurs ont ensuite disparu. Les secours ont rapidement pris en charge les trois victimes. La première a été évacuée à l’hôpital d’instruction des Armées de Percy, à Clamart (Hauts-de-Seine), en état d’urgence absolue. Les deux élus ont quant à eux été amenés à l’hôpital de Bicêtre, au Kremlin-Bicêtre. Les trois blessés n’ont pas leur pronostic vital engagé.

« Tu tues des gens, on va te tuer toi »

« Selon les premiers témoignages recueillis, il semble que cet événement s’inscrive dans le cycle de violences entre les jeunes de différents quartiers qui dure depuis de trop longs mois à Ivry », indique la municipalité PCF, dans un communiqué. La ville « condamne avec colère cette violence inacceptable » et appelle « les autorités à prendre la mesure de la gravité de ces faits, qui divisent Ivry et sa population ». Le 14 juin dernier, une fusillade avait eu lieu dans le quartier Parmentier. Un jeune homme de 21 ans avait été tué, un second grièvement blessé. Ce vendredi soir, plusieurs agresseurs auraient lâché à leur première victime : « Tu tues des gens, on va te tuer toi ».

Le service départemental de police judiciaire (SDPJ) du Val-de-Marne a été chargé de l’enquête ouverte pour tentative d’homicide volontaire sur personne dépositaire de l’autorité publique.