Joué-les-Tours : Les policiers attaqués à plusieurs reprises dans la même soirée par des dizaines d’individus


Le quartier de la Rabière à Joué-les-Tours. (capture écran Google view)

Les policiers ont été pris violemment à partie à plusieurs reprises ce dimanche à Joué-les-Tours (Indre-et-Loire), entre 16 heures et 2 heures du matin. Un individu bien connu des services de police a été interpellé au cours des affrontements.

INFO ACTU17. La journée de dimanche a été longue pour les policiers de Joué-les-Tours. Une patrouille a été prise à partie vers 16h15 dans le quartier de la Rabière, à hauteur de la rue de Chambord. Un groupe d’individus a caillassé les policiers, qui se sont défendus en faisant usage d’une grenade de désencerclement avant de quitter rapidement les lieux.

Les fonctionnaires sont tout de même parvenus à interpeller l’un des agresseurs. Âgé de 18 ans, il est déjà connu défavorablement de la police sur le fichier de Traitement des antécédents judiciaires (TAJ), le fichier des forces de l’ordre. Ce dernier a été placé en garde à vue.

Une voiture de la BAC reçoit des pierres et des mortiers d’artifice

Plus tard en début de soirée, vers 19h30, c’est un équipage de la Brigade anticriminalité (BAC) qui a été attaqué par une vingtaine d’assaillants, à hauteur de la rue Paul Langevin. Les policiers ont reçu des pierres mais également des mortiers d’artifice.

Dans le même temps, les agresseurs ont obstrué les voies de circulation ainsi que celles du tramway en renversant des vélos. Le trafic a été interrompu et les policiers ont rétabli l’ordre après l’arrivée de renforts.


De nouveau attaqués en pleine nuit, les policiers utilisent leurs LBD

Pour la troisième fois en quelques heures, les policiers ont été attaqués et caillassés, cette fois par une cinquantaine d’individus, de nouveau sur la rue Paul Langevin, vers 00h15. Des violences urbaines ont éclaté : les assaillants ont incendié des poubelles qu’ils ont placées sur les voies du tramway.

Pour riposter aux jets de projectiles, les policiers ont fait usage de leurs lanceurs de balles de défense (LBD 40) à près de 20 reprises, mais également de plusieurs grenades lacrymogènes. L’un des véhicules de police a par ailleurs été très dégradé par les pierres jetées par les agresseurs. Le calme n’est revenu qu’après 2 heures du matin.

Des violences le week-end précédent

De violences affrontements avaient également éclaté le week-end précédent dans le quartier de La Rabière. 11 voitures avaient été incendiées et les policiers avaient reçu notamment des cocktails Molotov. Des CRS avaient été déployés en renfort.