Joué-lès-Tours : Pour diminuer les incendies de voitures, le PCF propose l’accès gratuit à la piscine


Illustration. (pxhere)

La section locale du PCF a lancé une pétition au slogan : « Nager mais pas brûler ».

La proposition de Pierre Bonnet, responsable de la section du Parti communiste français (PCF) de Joué-lès-Tours en Indre-et-Loire fait beaucoup parler.

Pour lutter contre les incendies volontaires de voitures dans le quartier de la Rabière, il tente de convaincre la municipalité d’offrir la gratuité d’accès à la piscine « Bulle d’O ».

Lutter contre les violences urbaines en se passant des forces de l’ordre

Ainsi, une pétition ouverte dans ce but a recueilli 538 signatures. Intitulée « Nager mais pas brûler », elle a été communiquée ce samedi à 11 heures au maire de la ville Frédéric Augis.

« Il faut essayer de faire quelque chose pour que cette piscine qui est au coeur du quartier de la Rabière, où il y a des incendies, puisse être accessible le plus facilement possible à ces gens qui ne peuvent pas payer », a déclaré Pierre Bonnet à France Bleu, évoquant la dimension « humaine, sociale, sportive » de cette proposition.


Pour le maire : « L’essentiel c’est le vivre ensemble »

La pétition a été accueillie avec intérêt par l’édile Frédéric Augis, qui a demandé à son équipe municipale d’évaluer le coût d’un tel projet. « C’est une idée que j’entends, il faut voir comment elle peut-être mise en oeuvre » a-t-il conclu.

De nombreux incendies volontaires

Les incendies volontaires de voitures ont particulièrement touché la commune de Joué-lès-Tours, notamment en fin d’année dernière. Pour lutter contre ces violences urbaines, le maire avait instauré un couvre-feu pour les mineurs de moins 17 ans.

Aucun véhicule n’a été incendié volontairement depuis le 12 mai dernier.