Le Perthus : Faute d’interprète en Roumain, les trafiquants de cocaïne présumés sont relâchés


Illustration. (Shutterstock)

Le contrôle d’un autocar par la douane s’était pourtant révélé payant.

En fin de semaine dernière au Perthus (Pyrénées-Orientales), les douaniers ont découvert 220 grammes de cocaïne dans le sac d’une voyageuse présente dans un autocar. Cette dernière était également en possession de plusieurs centaines d’euros en espèces.

Une rapide enquête a permis de déterminer que la drogue appartenait aux deux chauffeurs du car, qui l’avaient confiée à la passagère.

Les trois suspects placés en rétention douanière

Tous trois ont été placés en rétention douanière, un équivalent de la garde à vue pour la douane. Ne parlant que le Roumain d’après leurs dires, les droits des suspects auraient dû leur être notifiés dans leur langue.

Mais lorsque leur avocate est arrivée, dans la nuit, elle s’est rendu compte que cela n’avait pas été le cas… Faute d’interprète disponible, relate L’Indépendant.


Les trois suspects relâchés

L’avocate a consigné cet état de fait et ses conclusions ont été transmises au procureur de la République, comme la procédure le prévoit.

Lorsque les trois suspects ont été remis à la police judiciaire le lendemain, le parquet a interrompu les auditions et exigé leur libération : La retenue douanière n’a pas été validée. S’agissant de l’un des premiers actes d’enquête, la procédure a été annulée et les trafiquants présumés libérés.