L’ex-ministre de la Défense Michèle Alliot-Marie mise en examen pour «prise illégale d’intérêt».

Michèle Alliot-Marie (Twitter / @MAlliotMarie)

L’enquête avait été ouverte en 2013, alors que l’ancienne ministre était adjointe au maire de Saint-Jean-de-Luz.


Jeudi, l’eurodéputée Michèle Alliot-Marie a été mise en examen pour « prise illégale d’intérêt » dans une enquête portant sur des mouvements de fonds suspects, a indiqué le parquet de Nanterre.

Les premières investigations avaient été menées en 2013. À cette époque, l’ex-ministre était alors adjointe au maire de Saint-Jean-de-Luz. Le père de Michèle Alliot-Marie présidait un festival, et des mouvements de fonds suspects avaient été repérés dans des associations locales chargées de son organisation.