Londres : Un couple de femmes violemment frappé par plusieurs agresseurs pour avoir refusé de s’embrasser


Deux jeunes femmes ont été rouées de coups pour avoir refusé de s'embrasser. (photo Facebook)

Un couple lesbien a été violemment attaqué par au moins quatre individus dans un bus de Londres (Angleterre) dans le nuit du 30 au 31 mai. L’une des victimes, a raconté l’agression sur Facebook.

La photo et le récit de Melania sont particulièrement choquants. Sur cette image, les deux victimes sont recouvertes de tâches de sang. Melania, l’une des deux victimes, a raconté sur Facebook ce qu’il s’est passé cette nuit là dans ce bus londonien, vers 02h30.

Melania Geymonat, 28 ans, qui est hôtesse de l’air chez Ryanair, se trouvait avec sa petite amie, Chris, dans ce bus de nuit dans le quartier de Camden à Londres, lorsqu’un groupe de quatre hommes s’est rapproché d’elles.

« J’ai constaté que son visage saignait et que trois d’entre eux la battaient »

« Ils étaient au moins quatre. Ils ont commencé à se comporter comme des hooligans, exigeant que nous nous embrassions pour pouvoir regarder, nous traitant de « lesbiennes » et décrivant des positions sexuelles… Je ne me souviens pas de tout… », raconte-t-elle sur le réseau social. « Pour calmer la situation, j’ai essayé de faire des blagues », en vain.

La situation a rapidement dégénéré. « Chris a même prétendu qu’elle était malade mais ils ont continué à nous harceler, à nous jeter des pièces », explique la jeune femme. « L’autre chose dont je me souviens, c’est que Chris est au milieu du bus en train de se battre avec eux. Sur un coup de tête, je suis allée là-bas et j’ai constaté que son visage saignait et que trois d’entre eux la battaient« , raconte-t-elle.


« La police était là et je saignais de partout. Nos affaires ont été volées »

« Ensuite je me souviens qu’ils m’ont frappé. Je me suis senti mal en voyant mon sang et je suis tombée en arrière », poursuit Melania. « Je ne me souviens pas si j’ai perdu connaissance. Soudain, le bus s’est arrêté, la police était là et je saignais de partout. Nos affaires ont été volées », explique aussi la jeune femme qui indique qu’elle ne sait pas encore si elle a le nez cassé (son message date de mercredi, ndlr).

« Je suis fatiguée d’être un objet sexuel »

« Je n’ai pas pu retourner au travail (depuis l’agression) », explique aussi Melania qui évoque ensuite des agressions violentes à répétitions, visant les gays. « Ce qui me contrarie le plus, c’est que LA VIOLENCE EST DEVENUE UNE CHOSE COMMUNE et qu’il est parfois nécessaire de voir une femme qui saigne après avoir été frappée, pour avoir une sorte d’impact. Je suis fatiguée d’être un OBJET SEXUEL, et de me rendre compte que ce type de situation est devenu quelque chose d’habituel, que des amis sont frappés juste parce-qu’ils sont gays ».

Une « attaque misogyne répugnante » pour le maire de Londres

Le message de Melania a été partagé plus de 11 000 fois sur Facebook et a provoqué de vives réactions sur les réseaux sociaux. Le maire de Londres, Sadiq Khan, a dénoncé une « attaque misogyne répugnante » sur Twitter.

Plusieurs suspects en garde à vue

Quatre individus âgés de 15 à 18 ans ont été arrêtés ce vendredi a annoncé la police qui a lancé un appel à témoins au sujet de cette affaire. Ils ont été placés en garde à vue. L’agression a été filmée par les vidéosurveillances.