Lorient : Le conducteur accusé d’avoir fauché deux enfants, tuant l’un d’eux, est sorti de prison


Illustration. (Shutterstock)

Kylian Le Reste est sorti de prison le 30 octobre dernier. Mis en examen pour homicide et blessures involontaires aggravées après avoir mortellement percuté un enfant de 10 ans et grièvement blessé un second, il devait être jugé ce lundi dans le cadre d’une autre affaire mais ne s’est pas présenté au tribunal de Lorient (Morbihan).


L’affaire avait provoqué une vive émotion en France. Kylian Le Reste était au volant d’une voiture ce 9 juin 2019 lorsqu’il a renversé deux enfants à Lorient. Bünyamin Arslan, 10 ans, est décédé. Son cousin de 7 ans a été grièvement blessé. Après dix jours de cavale, le suspect avait été interpellé par la police dans un hôtel situé sur la commune de Lanester, près de Lorient.

L’homme âgé de 21 ans a été mis en examen pour homicide involontaire dans ce dossier, avant d’être placé en détention provisoire à la maison d’arrêt de Vezin-le-Coquet. Cette mesure de détention a « pris fin en juin dernier, conformément au Code de procédure pénale », a indiqué le procureur de la République au Télégramme. « S’en est alors suivie la purge d’une peine distincte, qu’il devait par ailleurs effectuer, en tant que condamné », a-t-il ajouté. Kylian Le Reste a été remis en liberté sous contrôle judiciaire le 30 octobre dernier.

Une remise en liberté qui « ne préjuge en rien de la décision correctionnelle que la juridiction qui devrait être saisie sur le fond, sera amenée à prendre, le moment venu », précise le magistrat.


Condamné en son absence à trois mois de prison

Mais en un mois, Kylian Le Reste a visiblement disparu. Il était jugé ce lundi au tribunal correctionnel de Lorient pour une affaire dont les faits se sont déroulés neuf jours avant le drame qui a coûté la vie à cet enfant. Ce 30 mai 2019 vers 23h15, il était passager dans une voiture qui a fait l’objet d’un contrôle routier à Lorient. Les policiers l’avaient interpellé car il avait sur lui plusieurs centaines d’euros et 2,47 grammes d’herbe de cannabis.

Le mis en cause avait d’abord comparu par visioconférence depuis la maison d’arrêt de Vezin-le-Coquet, le 7 novembre 2019. Il avait alors expliqué qu’il n’était pas informé de cette audience et avait demandé son report, ce que la présidente du tribunal avait accepté. Le procès avait été renvoyé au 9 avril 2020 puis décalé de nouveau suite à la crise sanitaire du coronavirus.

Kylian Le Reste ne s’est pas présenté au tribunal ce lundi pour être jugé. Son avocat, Me Omez, a indiqué à la juridiction qu’il était sans nouvelle de son client. Le procès a quand même eu lieu. « Il se moque du monde », a lancé le vice-procureur au sujet du prévenu, lors des débats. Ce dernier a finalement écopé d’une peine de trois mois de prison ferme.

Un procès début 2021

Son procès et celui de sa passagère de 22 ans – poursuivie pour non assistance à mineurs de moins de 15 ans en danger – pourrait se tenir au premier semestre 2021. Kylian Le Reste encourt une peine maximale de 10 ans de prison pour homicide et blessures involontaires aggravées.

Dans cette affaire, une information judiciaire qui touche à sa fin, a été ouverte pour « homicide involontaire aggravé », « blessures involontaires aggravées », « conduite sans permis en récidive », et « défaut d’assurance et de refus d’obtempérer aggravé par la mise en danger d’autrui ».