Manche : Les voleurs de fleurs d’un cimetière se font piéger par une balise GPS


Illustration. (Wikimedia)

Les voleurs agissaient depuis 2017 en toute impunité. Une victime a finalement décidé d’agir, sans l’aide des autorités.

Depuis deux ans, un cimetière situé entre Granville et Avranches dans la Manche était régulièrement visité par des voleurs. Les malfrats s’en prenaient aux fleurs, avec une préférence pour les hortensias.

L’une des victimes de ces vols répétés a décidé de passer à l’action, et sans l’aide des forces de l’ordre. Les plaintes déposées n’avaient pas porté leurs fruits.

Elle piège un pot de fleurs avec une balise GPS

Evelyne Canu, veuve depuis un an, a pris le problème à bras-le-corps. Un jeudi du mois de mai dernier, elle a piégé un pot d’hortensia avec une balise GPS dans le double fond, relate La Gazette de la Manche. Quatre jours plus tard, vers 22h15, le mouchard lui a envoyé un SMS d’alerte « mouvement ».

La veuve s’est rapidement rendue au cimetière et a constaté que le pot d’hortensia avait disparu. Sans difficulté, les voleurs ont été localisés.


Condamnés à… un rappel à la loi

Les voleurs, qui agissaient vraisemblablement depuis deux ans, habitaient dans la commune à 1 km à peine du cimetière. Une habitation « bien connue de la commune pour… son magnifique jardin », indique France Bleu.

La veuve a déposé plainte à la gendarmerie pour ce dernier vol et l’enquête a suivi son chemin. Jusqu’à la décision du procureur de la République, qui a notifié un rappel à la loi aux voleurs. Les méfaits touchant au cimetière ont cessé depuis ce jour.