Manche : Un gendarme de 30 ans se suicide avec son arme de service à Champrépus


Illustration. (Adobe Stock)

Un gendarme qui venait d’avoir 30 ans a mis fin à ses jours en utilisant son arme de service dans la nuit de samedi à dimanche, à Champrépus (Manche).

C’est la gendarmerie de la Manche qui a annoncé la triste nouvelle ce dimanche matin sur Facebook. Un militaire âgé de 30 ans a mis fin à ses jours avec son arme de service sur un parking de la commune de Champrépus.

« Tu rentrais d’un road trip à moto qui était ta passion et tu en avais fait ton métier », écrit la gendarmerie, en s’adressant au défunt, dans ce communiqué de quelques lignes. « Tu avais rejoint en décembre dernier les gendarmes de la Manche. Tes camarades et ta hiérarchie t’appréciaient mais tu as choisi de partir hier soir. Repose en paix ».


Le trentenaire originaire de l’Alsace était en poste à la brigade motorisée de Saint-Lô précise La Manche Libre. Son geste fatal est « détachable du service où il était très bien intégré » estime le lieutenant-colonel Le Sausse, adjoint du commandant de Groupement de gendarmerie de la Manche, interrogé par le quotidien régional. Selon cet officier supérieur, il s’agit d’un suicide lié à des « raisons personnelles ».

Il s’agirait du huitième suicide dans les rangs de la gendarmerie nationale depuis le début de l’année. En août 2020, un autre gendarme de la Manche, âgé de 35 ans, s’était donné la mort avec son arme de service. Il était affecté à la brigade de Tessy-Bocage.