Marseille : Des policiers attaqués lors de l’interpellation d’un dealer dans la cité La Castellane


Un équipage de la BAC de Marseille attaqué par plusieurs individus lors d'une interpellation dans la cité La Castellane, ce dimanche. (capture vidéo DR)

Plusieurs individus ont attaqué des policiers de la Brigade anticriminalité (BAC) pour tenter de libérer un suspect qui se faisait interpeller, ce dimanche après-midi. Ils y sont parvenus. Deux fonctionnaires ont été blessés.

Couteau, chaise de bureau, barres de fer, bouteilles en verre, pierres… Une pluie de projectiles s’est abattue sur un équipage de la BAC qui procédait à l’interpellation d’un dealer dans la cité La Castellane à Marseille 15ème arrondissement, ce dimanche vers 14h30, selon une source policière.

Une vingtaine d’individus ont attaqué les policiers. Ces derniers ont appelé du renfort, mais cela ne leur a pas permis de mener l’interpellation à son terme. Le suspect a dû être relâché. Pour maintenir les assaillants à distance, ils ont fait usage de gaz lacrymogène et l’un des policiers a tiré en l’air avec son arme de service.

Deux fonctionnaires ont été blessés. L’un a reçu un éclat de verre dans un œil, l’autre a été blessé au cou par un projectile, lui occasionnant 5 jours d’Incapacité totale de travail (ITT).

L’agression des policiers filmée et diffusée sur les réseaux sociaux

La scène a été filmée par un témoin puis publiée sur les réseaux sociaux. Sur cette vidéo, qui dure moins d’une minute, ont peu entendre notamment des insultes lancées aux policiers. « Libérez-le ! » crient certains individus qui assistent à l’agression, pour tenter de persuader les fonctionnaires de laisser partir l’interpellé. D’autres lancent : « N* vos mères ! », « Fils de p* » ou encore « Cassez-vous ! ». « Il va pas tirer, il va pas tirer ! Il a plus de balle ! », peut-on aussi entendre sur la bande son de la séquence devenue virale.


Les assaillants ont également lâché deux chiens sur les fonctionnaires, selon cette même source. Au final, environ 3 kg de résine de cannabis, 90 g de cocaïne et 2 600 euros en espèces ont été saisis dans un sac abandonné par le dealer lors de sa fuite. Un véhicule de police a été dégradé. L’un des agresseurs a été interpellé et placé en garde à vue. Une enquête est en cours.