Marseille : Les policiers découvrent 15 kg de cannabis à la Castellane et sont agressés par des individus

Illustration. (shutterstock)

Les policiers ont été agressés dans la cité de la Castellane (15e) dans les quartiers nord, alors qu’ils venaient de saisir près de 15 kilos de cannabis.

C’est un individu suspect qui a attiré l’attention des policiers de la brigade spécialisée de terrain (BST) vers 16h40, dans la cité de la Castellane. Lorsqu’il a aperçu les fonctionnaires, le jeune homme qui portait une sacoche, s’est mis à courir.

Il a pénétré dans un immeuble puis est monté dans les étages. Les policiers ont tenté de le rattraper et sont tombés sur la porte d’un appartement qui était ouverte. Une forte odeur de cannabis se dégageait du logement. A l’intérieur, les forces de l’ordre ont découvert 14 kilos de résine de cannabis et un peu plus de 900 grammes d’herbe de cette même drogue. Un officier de police judiciaire (OPJ) et des renforts ont été sollicités mais la situation a rapidement dégénéré.

Des individus du quartier se sont rassemblés et ont pris la direction du logement dans lequel se trouvaient les policiers. Ces derniers ont alors essuyé des jets de projectiles. Ils ont récupéré les 15 kilos de drogue et ont quitté les lieux, non sans faire usage d’une douzaine de grenades lacrymogènes et de plusieurs tirs de lanceur de balle de défense (LBD).

Il n’y a pas de blessé à déplorer du côté des policiers. L’enquête a été confiée au groupe d’appui judiciaire (GAJ) Nord.

173 kg de cannabis, 224 000 euros et des armes saisis en mai

Le 30 septembre dernier, c’est dans cette même cité de la Castellane qu’un adolescent de 17 ans a été interpellé avec du cannabis, de la cocaïne ainsi qu’un fusil à pompe.

En mai au même endroit, les policiers avaient mis la main sur 173 kg de cannabis et 224 000 euros en numéraire lors d’une opération menée par la DTPJ de Marseille, avec l’appui des hommes du RAID et de la BRI notamment. Quatre armes de poing, un fusil d’assaut Kalachnikov, des gilets pare-balles et des véhicules avaient également été saisis. Pas moins de 18 suspects avaient été interpellés et placés en garde à vue.