Mayenne : La joggeuse de 17 ans portée disparue retrouvée vivante

Illustration. (photo Rémy Perrin/Maxppp)

L’adolescente de 17 ans disparue depuis lundi après-midi en Mayenne alors qu’elle était partie faire son jogging a été retrouvée « vivante » annonce le parquet de Laval ce mardi soir. La jeune fille s’est réfugiée dans un établissement de restauration rapide à Sablé-sur-Sarthe (Sarthe).

Elle était activement recherchée par les forces de l’ordre depuis près de 24 heures. Lisa, 17 ans, disparue alors qu’elle était partie faire son footing en forêt de Bellebranche près de Saint-Brice, a été retrouvée en vie annonce le parquet.

« La gendarmerie a été avisée et confirme la découverte, vivante, de la jeune fille disparue hier. Celle-ci va être médicalement prise en charge pour s’assurer de son état de santé » et « les investigations vont se poursuivre pour préciser son emploi du temps de cette dernière journée », précise-t-il dans un communiqué.

Elle aurait échappé à son ravisseur

L’adolescente est blessée et aurait échappé à son ravisseur selon Le Parisien. Cette dernière s’est réfugiée vers 20 heures ce mardi dans un kébab, ensanglantée et en demandant de l’aide, sur la commune de Sablé-sur-Sarthe précise Ouest-France, une information que nous sommes en mesure de confirmer. Sablé-sur-Sarthe (Sarthe) se situe à une dizaine de kilomètres de Saint-Brice.

Le père de la jeune fille avait donné l’alerte à 18h40 lundi alors qu’elle n’était pas rentrée de son footing et qu’il venait de découvrir ses écouteurs avec des taches qui seraient du sang, son téléphone et sa montre. Sur l’application Strava qu’elle utilisait et qui permet d’afficher en ligne les performances des joggeurs, son parcours s’est arrêté soudainement après seulement un kilomètre, au carrefour de trois routes de campagne, alors qu’elle devait parcourir une boucle de cinq kilomètres.

Le parquet a ouvert une enquête pour « enlèvement et séquestration » dans ce dossier. La procureur de la République de Laval avait souligné dans une conférence de presse ce mardi après-midi qu’« aucune piste n’est écartée, accidentelle, criminelle ou de fugue ». Plus de 200 gendarmes étaient engagés sur cette opération de recherche.