Meaux : 90 kilos de cannabis et 66 000 euros saisis après un an d’enquête, 13 interpellations


Plus de 90 kg de cannabis et 26 000 euros en numéraire ont été saisis. (photo SD 77)

Après un an d’investigations, les policiers de la sûreté départementale (SD) de Seine-et-Marne et leurs collègues de Groupe interministériel de recherches (GIR) ont mis la main sur un peu plus de 90 kilos de cannabis et sur près de 66 000 euros. Treize personnes ont été interpellées.

Une vague d’interpellations a eu lieu lundi et mardi en Seine-et-Marne selon nos informations, confirmant celles du Parisien. Onze suspects ont été interpellés et deux autres se sont présentés aux policiers le lendemain. Ces derniers, âgés de 19 à 39 ans, sont accusés de s’être livrés à un important trafic de stupéfiants.

L’enquête a duré près d’un an. Tout avait débuté par un simple contrôle des policiers de la Compagnie départementale d’intervention (CDI) dans le quartier de Beauval à Meaux fin avril 2020, durant le premier confinement. Dans ce lieu connu pour ces trafics de stupéfiants, les fonctionnaires avaient aperçu un homme qui sortait d’un immeuble. Il avait rapidement pris la fuite en voyant les policiers, abandonnant deux téléphones. Les forces de l’ordre avaient déjà fait plusieurs saisies de drogues durant les semaines précédentes dans le quartier. Des éléments qui ont amené à l’ouverture d’une enquête préliminaire, menée conjointement par la SD et le GIR de Seine-et-Marne.

Pendant des mois, les enquêteurs ont réalisé des surveillances sur le terrain mais également techniques. Des écoutes téléphoniques et l’exploitation de vidéosurveillances ont permis aux policiers d’identifier treize suspects, dont deux qui étaient à la tête de ce trafic de stupéfiants.

Deux leaders et deux nourrices

Un vaste coup de filet a été organisé ce lundi matin avec l’aide de quatre chiens spécialisés dans la détection de produits stupéfiants. Les policiers de la SD, du GIR, du commissariat et les policiers municipaux de Meaux, ont interpellé plusieurs individus sur le point de deal du bâtiment Aquitaine, dans le quartier de Beauval. L’un des principaux fournisseurs a été arrêté dans le même temps à son domicile situé à Noisiel. Huit individus ont été interpellés, dont les deux hommes soupçonnés d’être à la tête de ce trafic, ainsi que les deux individus qui servaient de nourrice. L’un habite à Champs-sur-Marne. Ils ont tous été placés en garde à vue.

Les perquisitions se sont révélées fructueuses et les policiers ont fait une belle prise : 89,1 kilos de résine de cannabis ont été saisis ainsi que 1,6 kilo d’herbe de la même drogue, 207 grammes de cocaïne et près de 26 000 euros en numéraire.

Le lendemain, de nouvelles interpellations sont intervenues. Trois suspects ont été arrêtés à Meaux et ont été placés en garde à vue à leur tour. Cette fois, les perquisitions n’ont rien donné mais les enquêteurs ont tout de même saisi un peu plus de 40 000 euros sur le compte bancaire de l’un des mis en cause. Mercredi, deux complices présumés qui se savaient recherchés se sont rendus au commissariat et ont été eux aussi placés en garde à vue.

Quatre hommes écroués

Au terme de leurs auditions, six suspects ont été déférés au parquet. Ils doivent être jugés le 28 mai prochain par le tribunal correctionnel. En l’attente, quatre d’entre eux ont été placés en détention provisoire, deux autres ont été laissés libres sous contrôle judiciaire.

Six autres mis en cause ont été remis en liberté avec une convocation par officier de police judiciaire (COPJ) à la date du procès. Le treizième a quant à lui été laissé libre sans charge.