Meaux : Une 7ème condamnation pour la jeune femme qui harcèle la police au téléphone


Illustration Actu17 ©

Cette fois-ci, la prévenue va devoir dormir en prison.

Le tribunal correctionnel de Meaux (Seine-et-Marne) a condamné, ce vendredi, une jeune femme de 24 ans pour des appels malveillants au commissariat et au « 17 ». Il s’agissait de sa septième condamnation pour les mêmes faits.

La jeune femme a écopé d’une peine de 2 ans de prison dont un an ferme, qu’elle devra effectuer en semi-liberté, relate Le Parisien.

Aucune explication

Dans le box des accusés, la prévenue est restée mutique. Pourtant, son avocat et le président ont tenté de la convaincre de s’expliquer, en vain. Tout juste a-t-elle répondu « Je ne sais pas » lorsque le juge lui a demandé si elle allait recommencer.

Outre les appels au commissariat visant des policiers et au « 17 » assuré par des gendarmes, son harcèlement s’est porté sur une fonctionnaire de police en particulier.


Cette policière avait vu ses nom, prénom et numéro de téléphone tracés sur un mur d’un immeuble du quartier de Beauval, rapporte le quotidien francilien. Elle avait également fait l’objet de menaces de mort et d’outrages par téléphone.

L’avocate de la partie civile a évoqué un comportement « obsessionnel » au-delà de son caractère « délictuel ». Tous espèrent qu’il s’agira de sa dernière condamnation pour ces faits.