Meeting d’Éric Zemmour à Villepinte : une bagarre éclate lors d’une action de SOS Racisme

Une violente bagarre a éclaté durant le meeting d'Éric Zemmour. (capture écran/Remy Buisine)

Une violente bagarre a éclaté durant le meeting d’Éric Zemmour ce dimanche après-midi à Villepinte (Seine-Saint-Denis), entre des militants de SOS Racisme et ceux du candidat à l’élection présidentielle.

Éric Zemmour venait tout juste de prendre la parole, en fin d’après-midi, lors de son meeting à Villepinte, lorsqu’une dizaine de militants de SOS Racisme se sont levés avec des t-shirts où chacun portait une lettre pour écrire : « Non au racisme ». La situation a rapidement dégénéré.

Ces derniers ont été agressés par des personnes présentes dans la salle. Une bagarre a alors éclaté, des coups ont été changés et des chaises ont volé. La scène a été filmée par plusieurs journalistes présents. SOS Racisme a aussi publié une vidéo sur Twitter.

La dizaine de militants de SOS Racisme a finalement été exfiltrée de la salle dans une grande confusion. Une jeune femme, le visage en sang, a ensuite témoignée, affirmant que le groupe était venu pour réaliser une « action pacifique ».

Une équipe de « Quotidien » prise à partie

Quelques heures plus tôt, une équipe de journalistes de l’émission « Quotidien » sur la chaîne TMC, a été prise à partie par des participants au meeting. « Tout, le monde, déteste quotidien », a notamment scandé la foule. Protégés par la sécurité du candidat, les journalistes ont décidé de partir, puis sont revenus une demi-heure plus tard.

Un homme agresse Éric Zemmour lors de son arrivée

Éric Zemmour a été agressé par un participant au meeting lors de son arrivée sur scène. Cet individu, qui a agrippé le candidat à l’élection présidentielle par le cou pour le faire chuter, a été rapidement maîtrisé par le personnel de sécurité.

Au moins 54 interpellations

Des incidents ont également éclaté à l’extérieur de la salle, en marge du meeting, durant l’après-midi. Au moins 54 personnes ont été interpellées par la police d’après une source policière. Une dizaine d’individus ont été interpellés avec des cocktails Molotov.