Meurthe-et-Moselle : Un syndicat de police dépose plainte pour une chanson polémique dans une école


Illustration. (Adobe Stock)

L’Éducation nationale et le directeur d’une école primaire de Ludres en Meurthe-et-Moselle sont visés par une plainte pour « diffamation, incitation à commettre un crime ou un délit et incitation au terrorisme ».


« Faire pipi sur un policier », « prendre en otage ma petite sœur » et « faire sauter la salle de classe à la dynamite » sont quelques unes des paroles d’une chanson qui fait polémique. Et pour cause : cette oeuvre de l’artiste Guillaume Aldebert a été sélectionné pour le spectacle de fin d’année d’une école primaire.

Des parents contactent un syndicat de police

Ces paroles, que devaient apprendre les élèves de CE1, ont fortement déplu à des parents. Pis, ils ont contacté le syndicat France Police pour l’en informer. Ce dernier a déposé plainte  jeudi contre l’Éducation nationale et le directeur de l’établissement scolaire.

Une plainte déposée

Son secrétaire général a déclaré : « Si on explique à des jeunes enfants de sept ans qu’ils ont le droit d’uriner sur les policiers, comment leur faire comprendre à l’âge de 13 ou 14 qu’ils doivent respecter l’institution ? », au journal Le Figaro.

Et le responsable syndical de poursuivre : « Nous avons considéré trois infractions : la diffamation, l’incitation à commettre un crime ou un délit et l’incitation au terrorisme pour les paroles ‘prendre en otage ma petite sœur’ et ‘faire sauter la salle de classe à la dynamite’ ». Sollicité par le quotidien, le rectorat ne s’est pas exprimé.