Montpellier : Un intrus pénètre dans son domicile en pleine nuit et lui met un couteau sous la gorge


Illustration. (Shutterstock / Ricardo Reitmeyer)

Un inconnu s’est introduit au domicile d’un couple en pleine nuit pour le délester de ses biens précieux, sous la menace d’une arme blanche.

Alors que la population française est confinée à domicile, certains malfrats n’ont pas changé leurs méthodes. Ce « mineur non accompagné » en fait vraisemblablement partie. Ce lundi vers 2h45 du matin, un intrus a pénétré dans le domicile d’un couple, situé place Emile-Martin à Montpellier (Hérault), alors qu’il était en train de dormir.

La porte de ce logement n’était pas verrouillée et le malfrat en a profité. Les habitants ont été réveillés par des bruits suspects et ont fait face au malfrat armé d’un couteau, rapporte Le Métropolitain.

Bijoux, argent et carte bancaire

Dans un Français mal maîtrisé, l’individu a réclamé au couple ses bijoux, de l’argent et sa carte bancaire avec le code. Une fois son butin en poche, il est reparti comme il était venu… par la porte principale.

Immédiatement, les policiers ont été alertés par les victimes. Un équipage de la brigade cynophile du commissariat central n’a pas mis longtemps à repérer le suspect à un distributeur automatique de billets, en cette heure matinale.


Formellement reconnu par les victimes

Le mineur âgé de 16 ans, ressortissant algérien, a tenté de se débarrasser de la carte bancaire des victimes discrètement à la vue des policiers, relate Midi Libre. C’était peine perdue.

Il a été interpellé et conduit au commissariat. Sur lui, les fonctionnaires ont découvert des bijoux en or cassés. Le suspect a été formellement reconnu par le couple de victimes.

Déjà en garde à vue quelques heures auparavant

Les policiers, eux aussi, l’ont reconnu. Et pour cause, il était déjà en garde à vue quelques heures plus tôt après avoir été interpellé dans le tramway en possession d’un ordinateur d’origine douteuse.

Il provenait en fait d’un vol aggravé commis mardi dernier à Narbonne, dans l’Aude. L’adolescent avait finalement été laissé libre à l’issue de sa garde à vue, avec une convocation ultérieure en justice.

Un nouveau déferrement devant le parquet des mineurs

Il a donc été une nouvelle fois placé en garde à vue, ce lundi. La mesure devait être prolongée, avant un nouveau déferrement devant le parquet des mineurs, relate le quotidien régional.