Montrouge : Un homme armé de couteaux maîtrisé par les policiers avec un pistolet à impulsion électrique

Un homme armé de deux couteaux a été maitrisé par les policiers à Montrouge. (captures écran/DR)

Un homme armé de deux couteaux a été maîtrisé et interpellé par les policiers en pleine rue à Montrouge (Hauts-de-Seine) ce mercredi matin. Une vidéo amateur montrant cette intervention a été publiée sur les réseaux sociaux.

Un pistolet à impulsion électrique (PIE) a été nécessaire pour maîtriser cet homme. La scène s’est déroulée ce mercredi matin devant les locaux de l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII), sur l’avenue Pierre-Brossolette, à Montrouge. Un homme, qui est un demandeur d’asile originaire du Bangladesh, s’est présenté et a réclamé un logement.

« Il a essuyé une réponse négative puis est parti, avant de revenir avec deux couteaux pour menacer les employés », indique une source proche de l’enquête. Ces derniers se sont enfermés et ont alerté la police.

A l’arrivée des forces de l’ordre – un équipage avec des policiers de Montrouge et de Vanves -, l’homme avait ses deux couteaux en main et s’est montré menaçant comme il est possible de le voir sur une vidéo amateur diffusée sur les réseaux sociaux, notamment par Matthieu Valet, porte-parole et secrétaire national adjoint du syndicat indépendant des commissaires de police (SICP). L’un des fonctionnaires a utilisé son taser et l’agresseur a chuté au sol, avant d’être interpellé et menotté. Il n’y a pas de blessé à déplorer.

Il doit être jugé ce vendredi après-midi

Le suspect, qui avait une petite quantité de cannabis sur lui, a été placé en garde à vue. Déféré ce vendredi matin au tribunal correctionnel de Nanterre, il doit être jugé dans l’après-midi en comparution immédiate pour menace de commettre un crime ou un délit contre un policier et port d’arme prohibé de catégorie D. L’homme était jusqu’ici inconnu des services de police d’après cette même source.

« Cette arme apporte une vraie plus-value »

« L’usage du pistolet à impulsion électrique dans ce genre de situation est important », analyse Matthieu Valet. « C’est vraiment utile et en armement intermédiaire, il faut mettre le paquet sur cette arme qui apporte une vraie plus-value, et qui doit être couplée avec une bonne formation continue », ajoute le syndicaliste policier.

Les policiers ont « probablement évité un drame par leur seul courage », réagit Linda Kebbab, déléguée nationale du syndicat Unité SGP Police FO, sur Twitter. « Intervention superbement bien gérée, bravo collègues. De l’utilité de l’armement intermédiaire et d’une bonne formation ».