Mort d’Emiliano Sala : 2 personnes condamnées pour avoir diffusé des images de l’autopsie


Emiliano Sala. (photo @EmilianoSala1)

Deux britanniques, un homme et une femme, ont été condamnés à une peine de prison ferme pour avoir diffusé illégalement des images de l’autopsie d’Emiliano Sala, le footballeur argentin tué lors du crash de son avion, en janvier dernier.

Ces terribles images avaient été diffusées sur les réseaux sociaux, provoquant l’ouverture d’une enquête.

Le tribunal de Swindon, dans le sud-ouest de l’Angleterre, a condamné ce lundi deux personnes, Sherry Bray, directrice d’une entreprise de vidéosurveillance de 49 ans, et Christopher Ashford, son employé de 62 ans, respectivement à des peines de 14 et 5 mois de prison pour avoir illégalement accédé, par « curiosité morbide » selon les termes utilisés par le juge Peter Crabtree, aux images de l’autopsie d’Emiliano Sala.

Sherry Bray a eu accès aux images de l’examen post-mortem du footballeur argentin qui s’était déroulé à la morgue de Bournemouth le 7 février, au lendemain de la découverte de son corps dans la Manche. Cette dernière avait envoyé une photo à sa fille qui avait ensuite été partagée sur les réseaux sociaux. La coupable avait également effacé l’image de son téléphone, entravant le cours de la justice.

Cette britannique de 49 ans était aussi accusée d’avoir encouragé Christopher Ashford, employé de la société, à visionner les images de l’autopsie de l’ex-joueur du FC Nantes. L’homme aurait visionné les images à six reprises.


Les deux suspects avaient été arrêtés quelques jours après les faits, le 18 février, et avaient plaidé coupable.

« C’est dur pour moi de vivre avec cette image »

La diffusion de ces images avaient particulièrement choqué la famille du défunt. Dans un communiqué lu au cours de l’audience, Romina, la sœur du footballeur s’en est directement pris aux deux accusés : « Je ne pouvais pas croire qu’il y avait des gens si diaboliques et méchants qui pourraient faire cela. J’ai téléphoné à l’agent d’Emiliano et je lui ai dit ce qui circulait sur Internet. J’ai appelé notre frère, Dario, et il n’a pas voulu voir les photos. J’ai essayé de garder ces images en dehors des réseaux sociaux. Ma mère n’a pas pu regarder ces horribles photos ».

« J’étais triste parce que les gens ont fait des blagues. Je n’effacerai jamais les images de ma tête. Mon frère et ma mère ne peuvent pas oublier ça. C’est dur pour moi de vivre avec cette image », a-t-elle également écrit.

Le corps du pilote de l’avion n’a toujours pas été retrouvé

L’avion qui devait conduire Emiliano Sala à Cardiff, son nouveau club, s’était écrasé dans la Manche le 21 janvier dernier. Son corps avait été retrouvé dans la carcasse de l’appareil, le 6 février, à 67 mètres de profondeur. La dépouille du pilote, David Ibbotson, n’a toujours pas été retrouvé.