Mort d’un cousin d’Adama Traoré lors d’une course-poursuite : le parquet ouvre une information judiciaire


Illustration. (Cineberg / Shutterstock)

Le parquet de Versailles a annoncé l’ouverture d’une information judiciaire après la mort de Mahamadou Fofana, cousin germain d’Adama Traoré, alors qu’il fuyait la police dans les Yvelines, dimanche soir.

Le parquet de Versailles a annoncé vendredi l’ouverture d’une information judiciaire pour « recherche des causes de la mort » suite au rapport de l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) concernant la noyade dans la Seine d’un proche d’Adama Traoré, ce dimanche soir à Marly-le-Roi (Yvelines).

Mahamadou Fofana était poursuivi par la police. Le suspect de 35 ans venait d’être surpris en flagrant délit de vol, alors qu’il chargeait une moto dans un fourgon. Il se trouvait avec quatre autres personnes précise franceinfo. Mahamadou Fofana aurait ensuite fui au volant de son véhicule, avant de s’arrêter et de se jeter dans la Seine, à Bougival, pour échapper aux forces de l’ordre, selon le récit des policiers.

« Tous les signes concluent à une noyade »

Le fuyard aurait paniqué une fois arrivé au milieu du fleuve et a tenté de faire demi-tour ont expliqué les policiers. Deux fonctionnaires ont essayé de lui porter secours, en vain. L’intervention des secours n’a pas non plus permis de le sauver.

Mahamadou Fofana faisait l’objet d’un mandat d’arrêt depuis 2017 et d’une condamnation à 18 mois de prison pour trafic de stupéfiant indique la chaîne d’informations. Selon un premier prérapport d’autopsie cité par la procureure de Versailles Maryvonne Caillibotte mercredi, « tous les signes concluent à une noyade » du trentenaire. La magistrate a mentionné que le légiste attendait deux expertises, notamment toxicologique, afin de confirmer avec certitude cette hypothèse.


La famille conteste la version de la police

Une version des fais qui est remis en cause par la famille Traoré. L’avocat de la famille, Yassine Bouzrou, a souligné que le corps de la victime portrait des traces « de lésions au niveau de la tête qui correspondent à un choc contre un plan dur ». Assa Traoré a de son côté affirmé que le défunt avait « le crâne complètement déformé, comme si on lui avait mis quinze coups de matraque dans la tête ».

Lundi, la sœur de Mahamadou Fofana avait lancé un appel à témoins sur les réseaux sociaux.

La procureure de Versailles a expliqué mercredi que le corps présentait « des abrasions cutanées sur le crâne qui sont récentes et quelques-unes sur l’épaule droite », ajoutant que le légiste a précisé qu’elles n’ont pas joué de rôle dans le décès du trentenaire.

Le parquet a également indiqué avoir ouvert une deuxième information judiciaire, contre X, pour des faits de vol en bande organisée et recel de vol.