Nantes : Elle introduit un piment dans le vagin de sa fille volage et lui tond le crâne


Illustration. (Shutterstock)

La mère de famille ne voulait pas que sa fille ait de nouvelles relations sexuelles avec des garçons.


Mercredi, le tribunal correctionnel de Nantes en Loire-Atlantique a condamné une femme de 44 ans à trois mois de prison avec sursis. La justice lui reprochait d’avoir exercé des violences sur sa fille de 14 ans. L’autorité parentale ne lui a toutefois pas été retirée.

Son cousin, qui lui a tondu le crâne, a affirmé avoir agi sur ordre de sa tante. Il a été reconnu coupable mais exempté de peine.

Du piment dans le vagin et le crâne rasé

L’affaire a débuté le 31 décembre 2017. L’adolescente avait alors déjà fait six fugues en trois mois. Ses parents avaient appris qu’elle aurait eu des relations sexuelles avec un adulte. Ils la soupçonnaient même de se livrer à la prostitution.

Ce jour-là, les parents de l’adolescente étaient partis la récupérer en gare SNCF de Nantes alors qu’elle s’apprêtait à fuguer de nouveau. Elle aurait reçu des coups de ceinture, et son crâne avait été rasé, avec la complicité de son cousin de 24 ans. Du piment avait même été introduit dans son vagin.

Ils voulaient l’envoyer en Centrafrique pour la « désenvoûter »

L’adolescente s’était vu délivrer un certificat de 30 jours d’incapacité totale de travail (ITT). Bien qu’elle soit née en France, sa famille voulait l’envoyer en Centrafrique pour la « désenvoûter », rapporte Actu.fr.

Lors de l’audience, le Procureur de la République a déclaré : « C’est toute une communauté qui, pour des raisons culturelles, fait preuve d’une violence incroyable envers cette jeune fille car elle croit que c’est bénéfique pour elle ». L’avocat de la victime a, pour sa part, déploré un procès « sous l’angle d’une jeune fille qui ne respecte pas l’autorité ».