Narbonne : Faute de personnel pénitentiaire, les 2 dealers présumés devant être jugés sont remis en liberté.

Illustration Actu17 ©

Deux individus soupçonnés de trafic de stupéfiants qui devaient comparaître devant le tribunal correctionnel de Narbonne (Aude), ont été remis en liberté après n’avoir pu être transférés suite à un manque de personnel pénitentiaire.


Ils avaient été interpellés la semaine passée sur l’autoroute en possession de 26 kilos de résine de cannabis, leur détention provisoire a pris fin ce lundi.

« L’ARPEJ, le service de la pénitentiaire chargé d’extraire les détenus qui devaient être jugés en comparution immédiate n’était pas en mesure, pour des problèmes d’effectifs, d’amener les prévenus à l’audience » a expliqué la procureure de Narbonne, Marie-Agnès Joly, citée par France 3.

Convoqués le 1er avril

Les deux prévenus avaient auparavant refusé la visio-conférence pour comparaître. Les juges ont estimé le débat contradictoire sur leur maintien en détention impossible.

Par conséquent, les deux dealers présumés ont donc été remis en liberté. Ils sont convoqués le 1er avril devant la juridiction pour y être jugés.