Narbonne : La mère était restée prostrée à côté du corps de sa fille morte depuis des semaines


Le drame a eu lieu dans le quartier du lycée Lacroix à Narbonne. (photo Google)

La disparition d’une jeune femme, qu’on ne voyait plus dans le quartier, a intrigué un riverain qui a alerté les services sociaux. Son corps en décomposition n’a été découvert que plusieurs semaines après le signalement fait par le voisin.


La macabre découverte a eu lieu il y a quelques jours dans un appartement du centre-ville de Narbonne (Aude), près du lycée Lacroix, relate L’Indépendant. Elle a été permise par le signalement d’un riverain, intrigué de ne plus voir cette jeune femme d’une trentaine d’années, souffrant d’un handicap et de troubles psychiatriques.

Cette dernière était connue dans le quartier notamment pour ses pleurs ou ses cris en lien avec le mal qui la touchait. Elle n’avait plus été vue depuis plus d’un mois. Inquiet, un habitant a alerté les services sociaux. La démarche a pris plusieurs semaines pour aboutir.

Une odeur pestilentielle

Finalement, deux femmes ont été découvertes dans leur appartement d’où s’échappait une odeur pestilentielle. La trentenaire était décédée et son corps était en état de décomposition avancée. Sa mère était fortement amaigrie et prostrée à côté d’elle.

Elle aurait vécu plusieurs semaines au milieu des détritus et près du cadavre. Les policiers ne l’ont pas placée en garde à vue, mais elle a fait l’objet d’une hospitalisation d’office en service psychiatrique.


Les fonctionnaires du commissariat de Narbonne sont en charge de l’enquête. Une autopsie a été pratiquée et a fait état d’une mort naturelle.