Nogent-sur-Marne : À 15 ans, il poignarde son grand frère à neuf reprises au domicile familial

Illustration. (Jose Hernandez/Camera 51/shutterstock)

Un adolescent âgé de 15 ans a poignardé son frère de 21 ans à neuf reprises, au domicile familial à Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne), lundi soir. Le jeune garçon a pris la fuite mais a été interpellé peu après. La victime sérieusement blessée a quant à elle été conduite à l’hôpital.

Une agression aussi violente que mystérieuse. Il était 19 heures lundi soir lorsque les fais se sont produits, dans un appartement familial de la rue Pierre-Brossolette à Nogent-sur-Marne indique une source proche du dossier, confirmant une information du Parisien. Un jeune homme de 21 ans, étudiant, était en train de travailler dans sa chambre lorsque son petit frère de 15 ans est arrivé derrière lui et lui a demandé s’il avait « confiance » en lui.

Le jeune étudiant lui a assuré que oui. Il a alors ressenti des picotements dans le dos, puis de vives douleurs, avant qu’il ne réalise que son petit frère l’avait poignardé à de multiples reprises. Neuf fois au total. La victime perdait du sang et a été touchée au cou, au dos, ainsi qu’au niveau d’un bras, avec une lame de 5 cm.

Les policiers lui prodiguent les premiers soins

L’adolescent a pris la fuite et a quitté le logement, sans ne rien emporter avec lui. La mère de famille qui était dans l’appartement a entendu ce qu’il se passait et a découvert son fils ensanglanté et sérieusement blessé. Ce sont les policiers qui sont arrivés les premiers sur place. Ils ont effectué les gestes de premiers secours pour stopper l’hémorragie, jusqu’à ce que les sapeurs-pompiers et le SMUR prennent le relai.

Très sérieusement blessée, la victime a été transportée à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris (XIIIe) sans que ses jours ne soient toutefois en danger.

Interpellé à Champigny-sur-Marne

Un peu plus tard vers 20h30, la mère de famille a reçu un appel de son fils de 15 ans qui lui a indiqué l’endroit où il se trouvait, à Champigny-sur-Marne. Il venait d’emprunter le téléphone d’un passant pour passer ce coup de téléphone. Les policiers n’ont pas perdu un instant et sont allés l’interpeller. L’adolescent a été placé en garde à vue. Il pourrait faire l’objet d’un examen de comportement, même s’il ne souffrait jusqu’ici d’aucun trouble psychiatrique.

Une enquête a été ouverte. Selon le quotidien francilien, la piste d’un complexe d’infériorité de la part du plus jeune frère, sur fond de jalousie, est étudiée par les policiers.