Oise : Une mère mise en examen pour avoir tué son bébé en l’empoisonnant avec ses médicaments pour le cœur


Illustration. (photo pxhere)

Un nourrisson de 5 mois est mort empoisonné dans le courant du mois d’avril. Sa mère a avoué lui avoir mortellement administré ses propres médicaments pour le cœur, tout en affirmant ne pas avoir eu de mauvaises intentions.


Une habitante de Chaumont-en-Vexin (Oise) a été mise en examen le 27 avril pour « empoisonnement » après la mort de son bébé de 5 mois, relate Le Parisien. La jeune femme âgée de 23 ans a été placée en détention provisoire.

Le procureur de la République de Senlis, Jean-Baptiste Bladier, a indiqué que « les examens ont démontré que l’enfant est décédé des suites de l’administration d’un médicament destiné aux pathologies cardiaques et qui était prescrit à la mère ». L’autopsie a mis en évidence la présence d’une concentration importante de ce médicament dans l’organisme du nourrisson. Une concentration qui aurait été létale pour un adulte.

La mère assure avoir été animée de bonnes intentions

Le drame s’est produit à la mi-avril au sein d’un établissement hospitalier de Rouen (Seine-Maritime). Le nourrisson y était hospitalisé, et l’administration de la substance médicamenteuse aurait été effectuée durant une visite de la mère, a précisé le magistrat. Le bébé est décédé à l’hôpital.

Lors de ses auditions par les enquêteurs, la mère de l’enfant a affirmé avoir procédé à une automédication en voulant « bien faire », étant elle-même atteinte d’une maladie génétique.


Toutefois, la personnalité de la mise en cause et le nombre de doses administrées ont poussé les autorités à douter de sa version des faits. L’enquête se poursuit pour faire la lumière sur ce drame. En attendant, la mère de famille a été incarcérée.