Paris : 41 migrants arrivent en train depuis Zurich et affirment que leur voyage a été payé par la Suisse

La gare de Lyon à Paris. (Illustration/Skililipappa/wikimedia)

41 migrants afghans ont été interpellés à leur descente du train en gare de Lyon à Paris (XIIe) ce mercredi soir. Ils venaient d’Autriche et ont affirmé que les autorités suisses leur ont payé leur billet de train vers la France.

Quelques dizaines de migrants afghans sont arrivés à Paris, gare de Lyon, à bord d’un TGV en provenance de Zurich (Suisse), mercredi soir vers 21h40 rapporte Le Parisien. Une information confirmée à Actu17 de sources policières. Les forces de l’ordre en ont interpellés 41 au total, afin que des vérifications soient effectuées. Ces Afghans ont affirmé que leur billet de train avait été payé par les autorités suisses. Mais est-ce la réalité ?

Interrogé par nos confrères, le Secrétaire d’État aux Migrations, qui s’occupe des étrangers et des réfugiés en Suisse, a indiqué « ne pas avoir connaissance d’un tel cas ». « Sachez que les autorités suisses combattent résolument le phénomène de migration secondaire », a-t-il assuré. L’Administration fédérale des douanes (AFD) a de son côté rappelé que les personnes qui entrent illégalement en Suisse depuis l’Autriche, sont arrêtées et transférées « à la police du canton de Saint-Gall pour que la procédure de réadmission [vers l’Autriche] soit effectuée ». « Vous disposez alors de sept jours pour quitter le pays de manière autonome. Les frais de billets de train ne sont pas couverts », a précisé l’AFD.

Des vérifications en cours place Beauvau

Ce samedi, le ministère de l’Intérieur français a indiqué au Parisien être « en train de procéder à des vérifications d’usage auprès des autorités suisses ». Suite à cette arrivée de migrants mercredi soir, des renforts de police ont été déployés dans les gares. Ce couloir de transit entre l’Autriche, la Suisse et la France a déjà été très utilisé en août et en septembre dernier.

Parmi ces 41 migrants afghans, il y avait 18 mineurs qui ont été conduits en centre d’hébergement, et 23 placés en rétention administrative. Les 16 autres ont quant à eux reçu une convocation pour engager une procédure de demande d’asile. En outre, cinq de ces migrants avaient déjà déposé une demande d’asile en Autriche, où ils ont été transférés.

Les arrestations d’étrangers séjournant illégalement en Suisse ont presque doublé en l’espace d’un an, selon une note de l’Administration fédérale des douanes (AFD) révélée par l’agence suisse Keystone-ATS.