Paris : Attaqué à son domicile par deux individus armés, un homme ligoté, frappé et dépouillé durant 2 heures


Illustration Actu17 ©

Un homme a vécu un long calvaire durant près de deux heures ce mercredi au petit matin, à son domicile du Ve arrondissement de Paris. Il a été séquestré, frappé et dépouillé par deux individus armés de couteaux.

Cette fin de nuit n’avait pourtant rien qui puisse présager une si violente agression. Un homme de 32 ans avait invité un couple d’amis ce mardi soir à son appartement parisien de la rue Buffon, qui longe le jardin des plantes. Le moment de convivialité s’est prolongé toute la nuit et les deux amis sont repartis vers 7 heures.

Le trentenaire a peu après entendu frapper à sa porte. Il est tombé sur deux individus, chacun armé d’un couteau et porteur d’un masque, qui ont pénétré de force dans son logement avant de le ligoter avec du câble électrique. Les deux agresseurs lui ont alors réclamé sa carte bancaire et le code de cette dernière. La victime a été menacée, couteau sous la gorge, puis frappée avec une ceinture notamment. Elle a aussi été forcée à boire du rhum avant d’être bâillonnée indique une source proche de l’enquête.

L’agresseur va retirer de l’argent à plusieurs reprises

Une fois la carte et le code obtenus, l’un des auteurs a utilisé la trottinette du trentenaire pour aller faire des retraits au distributeur, et ce à plusieurs reprises. L’appartement de la victime a également été fouillé.

Le duo est reparti deux heures après son arrivée, vers 9 heures. Ils ont emporté d’autres cartes bancaires, la trottinette, les clefs de l’appartement et le téléphone de cet homme. Le montant des retraits effectués n’est pas encore connu.


L’habitant a ensuite pu donner l’alerte et a été pris en charge par les sapeurs-pompiers. Il présentait de multiples traces de coups, ainsi qu’une trace de brûlure à l’épaule, et a été transporté à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière (XIIIe) pour y recevoir des soins et subir des examens. Son état n’inspire pas d’inquiétude.

Il avait discuté avec l’un des auteurs au cours de la nuit

Les premiers éléments de cette enquête confiée au 3ème District de police judiciaire (DPJ) montrent que les deux agresseurs, qui seraient des adolescents ou de jeunes adultes, étaient présents une partie de la nuit dans l’immeuble de la victime. Ces derniers ont été aperçus vers 1 heure du matin, ils faisaient des allers-retours dans le bâtiment.

La victime a également échangé brièvement avec l’un des auteurs durant la nuit, alors qu’elle était descendue dans la rue pour fumer une cigarette, sans imaginer ce qui allait se produire quelques heures plus tard. Les policiers pourront s’appuyer sur le système de vidéosurveillance de l’immeuble pour tenter d’identifier les agresseurs mais aussi sur les différents témoignages qu’ils ont pu récolter.