Paris : La star de la télé-réalité Milla Jasmine placée en garde à vue


Milla Jasmine est suivie par plus de 3 millions de personnes sur Instagram. (photo Instagram)

INFO ACTU17. La candidate de télé-réalité Jasmine Milla a été interpellée et placée en garde à vue ce dimanche matin après un différend avec des agents SNCF qui a dégénéré, gare de Lyon à Paris (XIIe). Des vidéos amateurs ont été diffusées sur les réseaux sociaux. Une enquête a été ouverte.

Un problème de bagages trop nombreux serait à l’origine des faits qui se sont produits vers 9 heures ce dimanche matin, à la gare de Lyon de Paris. La célèbre influenceuse Jasmine Milla, de son vrai nom Marie Germain, 32 ans, devait prendre un TGV en direction de Nice à 09h09 ce dimanche matin. Mais à la suite d’un différend avec des agents de la SNCF qui a pris des proportions au moment d’embarquer, elle a été interpellée et placée en garde à vue. Jasmine Milla a été remise en liberté en toute fin de soirée.

Tout aurait commencé lorsque la candidate de téléréalité, actuellement visible dans « Objectif : Reste du monde » sur W9, a souhaité accéder au TGV avec plusieurs bagages. Un peu trop nombreux pour les agents SNCF qui lui auraient expliqué qu’elle ne pouvait pas accéder au train avec autant d’affaires. Sur le site de la SNCF, il est mentionné que chaque voyageur des TGV INOUI peut emporter des bagages « sans limite de poids ou de nombre ». « Ne voyagez uniquement qu’avec des affaires que vous pouvez porter vous-mêmes », est-il aussi précisé.

« Sale chienne »

Jasmine Milla aurait protesté contre cette décision l’empêchant d’accéder au TGV et une dispute aurait éclaté avec une agent en particulier indique une source policière. La star de la télé-réalité aurait notamment insulté cette employée de « sale chienne ». D’autres voyageurs se sont approchés et ont commencé à filmer la scène, après avoir reconnu l’influenceuse, suivie par plus de 3 millions de personnes sur Instagram.

Cette dernière serait malgré tout montée de force dans le wagon pour s’installer. Elle aurait assuré qu’elle était prête à payer un second billet pour pouvoir emporter tous ses bagages, ce que les agents SNCF auraient là aussi refusé. Les agents de la Sûreté ferroviaire (SUGE) et la police ont été appelés afin de mettre un terme à cette situation, d’autant que le train ne pouvait pas partir. Il aurait quitté Paris avec un peu moins d’une heure de retard.

Deux plaintes déposées

Marie Germain a alors été interpellée sans opposer de résistance, avant d’être placée en garde à vue. L’employée visée par cette insulte, qui aurait également été bousculée par l’influenceuse, a déposé plainte et une enquête a été ouverte. Magali Berdah, l’agent de Jasmine Milla, a réagi sur Instagram et annonce qu’elle a porté plainte : « Suite aux événements de la gare de Lyon, Milla Jasmine a déposé plainte pour violences commises par une agent de la SNCF. Plusieurs éléments confirment sa qualité de victime. Elle a confié sa défense à Me Arié Alimi ».

(capture écran Instagram)

Plusieurs vidéos amateurs ont également été diffusées sur les réseaux sociaux. Sur l’une des séquences, on aperçoit l’influenceuse dans le TGV qui semble raconter ce qui est arrivé à d’autres voyageurs. Elle affirme qu’elle est « en capacité de prendre ses valises ». « J’ai le droit », ajoute-t-elle, puis souligne qu’elle a été « agressée » par l’employée, en montrant ses mains. Sur une seconde vidéo, la trentenaire suit les policiers après être descendue du train.

Contacté, l’avocat de Marie Germain, Maître Arié Alimi, n’a pas donné suite à notre sollicitation.