Paris : Six adolescents originaires de l’Essonne interpellés avec des armes dans le quartier des Halles


Le Forum des Halles se situe en plein cœur de Paris. (Illustration/Christian Mueller/shutterstock)

Six adolescents originaires de l’Essonne et une jeune adulte ont été interpellés dans le quartier des Halles à Paris (Ier) avec des armes ce mercredi après-midi. Leurs intentions restent mystérieuses mais les policiers les soupçonnent d’être venus dans le secteur pour une rixe. Les faits surviennent 48 heures après deux rixes sanglantes qui ont coûté la vie à deux adolescents de 14 ans, dans l’Essonne.


Les policiers des Halles ont été prévenus vers 15h30. De nombreux jeunes munis de barres de fer et de bâtons étaient rassemblés du côté de la rue Lescot, qui est piétonne et très fréquentée puisqu’elle longe le centre commercial du Forum des Halles.

Un équipage de la brigade territoriale de contact (BTC) a rapidement procédé au contrôle de quatre adolescents. Âgés de 15 ans pour deux d’entre eux, et de 16 et 17 ans pour leurs camarades, ces derniers avaient tous des armes sur eux. Le premier avait un couteau et un brise-vitre, le second une barre de fer d’une soixantaine de centimètres, le troisième un bâton de la même taille et le dernier un pic à viande de 15 cm. Tous originaires du département de l’Essonne, notamment de la commune de Gometz-le-Châtel et des Ulis, ils ont été interpellés et placés en garde à vue.

Dans le même temps, deux autres adolescents de 15 ans ont été interpellés dans la rue Quincampoix (4e) située à quelques centaines de mètres. Ils transportaient des poignées de musculation avec un manche. Des objets pouvant servir d’armes par destination. Une quinzaine de minute après, sous la Canopée, c’est une jeune femme de 18 ans qui a été interpellée. Elle avait sur elle un poing américain et une bombe lacrymogène. Domiciliée dans le XXe arrondissement, la suspecte a elle aussi été placée en garde à vue.

Reste à savoir ce que ces jeunes étaient venus faire dans le quartier et la raison de cet attroupement qui s’est vraisemblablement dispersé à l’arrivée des forces de l’ordre. Les enquêteurs du commissariat du centre vont devoir le déterminer. La piste d’une rixe avortée entre bandes rivales est étudiée, d’autant que le quartier des Halles était connu il y a quelques années pour être un « terrain de jeux » où ces affrontements violents se déroulaient. « Les rendez-vous étaient, à l’époque, déjà fixés sur les réseaux sociaux après des invectives, des provocations et des menaces », rappelle une source policière. « Les bandes n’hésitaient pas à venir de banlieue ou d’ailleurs dans Paris pour s’affronter physiquement. Dans le quartier des Halles, il y a beaucoup d’espace et surtout la grande majorité des lignes de RER et de métro y passent. »


Deux adolescents tués dans l’Essonne

Deux adolescents – une fille et un garçon – de 14 ans ont été tués dans l’Essonne au cours de rixes sanglantes entre bandes rivales, lundi et mardi.

Dans la première affaire qui s’est déroulée à Saint-Chéron, six adolescents de 14 à 16 ans ont été mis en examen. La jeune fille tuée, Lilibelle Galazzo, a tenté de s’interposer lorsqu’elle a été poignardée à mort. Le mineur accusé d’avoir porté le coup de couteau mortel a été placé en détention provisoire, les autres suspects ont été laissés libres sous contrôle judiciaire.