Paris : Un couple de personnes âgées violemment agressé pour un collier et un sac à main


Cinq individus ont violemment agressé un couple de personnes âgées à Paris ce dimanche. (capture écran vidéo)

Plusieurs jeunes agresseurs s’en sont violemment pris à un couple de personnes âgées en pleine rue ce dimanche dans le XIIIe arrondissement de Paris. Deux suspects ont été interpellés.

Les images de cette violente agression ont été diffusées sur les réseaux sociaux et ont fait bondir les internautes. Les faits se sont déroulés ce dimanche après-midi, rue des Frigos à Paris (XIIIe), dans le quartier de la Bibliothèque François Mitterrand.

Sur cette vidéo de 36 secondes, on aperçoit un homme âgé qui rentre chez lui avec sa femme et sa fille d’une vingtaine d’années, qui est avec un vélo. Il ouvre la porte de sa résidence alors que cinq jeunes, dont certains portent des masques de protection respiratoire, s’approchent. Tout va ensuite très vite.

L’un des agresseurs saute à la gorge de l’octogénaire pour lui arracher son collier. La victime tente de se défendre. Sa compagne et sa fille tombent. Les agresseurs s’acharnent, déterminés à dérober le collier de cet homme. Ils y parviennent et se saisissent aussi du sac à main de cette femme, avant de prendre rapidement la fuite.

Les victimes ont déposé plainte au commissariat du XIIIe arrondissement. Une enquête a alors été ouverte pour vol avec violences en réunion sur personnes vulnérables, et les images de vidéosurveillance ont été saisies par les policiers.

Des policiers de la BRF reconnaissent et interpellent deux hommes

Deux des agresseurs présumés ont été interpellés ce lundi soir par des policiers de la Brigade des réseaux franciliens (BRF) alors qu’ils étaient en mission de sécurisation, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).

Les fonctionnaires avaient regardé la vidéo de cette agression et ont constaté que les deux suspects, qui se trouvaient sur le quai du tram T1, correspondaient en tout point aux auteurs.

Les deux jeunes hommes n’avaient pas de documents d’identité sur eux. Ils ont affirmé être sans domicile fixe, et venir de Libye. Ces derniers ont été placés en garde à vue sur le commissariat du XIIIe arrondissement. L’un a reconnu les faits selon une source policière. Les autres agresseurs sont toujours recherchés.