Perdu pendant les vacances, un chien parcourt 380 km entre la Savoie et le Gard pour rentrer chez lui


Un Jagdterrier de deux ans est parvenu à rejoindre ses maîtres dans le Gard, parcourant 380 km. (Illustration/shutterstock)

Perdu par ses propriétaires en Savoie, un jagdterrier âgé de deux ans a parcouru près de 400 km pour regagner le domicile de ses maîtres, dans le Gard. Une histoire à peine croyable mais bien réelle.

380 kilomètres. C’est la distance que ce jagdterrier de deux ans a parcouru pour rentrer chez lui. L’histoire racontée par France Bleu a débuté la semaine dernière. Un couple originaire de Bezouce (Gard) est rentré d’un séjour en Italie jeudi 19 août, à bord de son camping-car.

Catherine et Roger ont décidé de faire une escale à Saint-Martin-de-Belleville (Savoie). Leur chien, Pablo, en a profité pour faire une petite balade, comme d’habitude. Mais il n’est pas revenu. Inquiet, le couple a décidé de passer la nuit sur place pour l’attendre, espérant son retour, en vain.

« C’était un vrai moment de bonheur »

Les propriétaire de Pablo ont rendu visite à de la famille qui vit dans l’Ain pour ne pas trop s’éloigner, après avoir fait un signalement à la mairie dans le cas où quelqu’un venait à tomber sur leur canidé. Plusieurs jours sont passés sans nouvelle. Mais samedi soir, coup de théâtre : une amie de Catherine et Roger qui était chargée de surveiller la maison à Bezouce les a contactés pour leur annoncer l’incroyable nouvelle. Pablo était de retour. Elle leur a envoyé une photo. « C’était un vrai moment de bonheur », confie Catherine.

Le couple a depuis opté pour l’achat d’un collier GPS qui permettra de localiser facilement son chien s’il venait à se perdre de nouveau. « Il a avalé près de 380 kilomètres entre Saint-Martin-de-Belleville et Bezouce, entre ces deux axes, si quelqu’un pouvait l’avoir vu et nous contacter, ce serait super ! », ajoute Catherine.

Deux hypothèses

Pablo a-t-il réellement parcouru cette distance tout seul ? « Ça supposerait qu’il ait fait du 6 km/h, 24 heures sur 24 ! Il n’a pas la résistance pour ça ce petit chien », affirme Ariane Séveran, une éducatrice canin et psychologue pour chien, à France Bleu. « Soit quelqu’un a essayé de le voler et l’a pris dans son véhicule, une personne qui peut-être se rendait en direction du sud (…) » soit « Pablo s’est retrouvé enfermé dans une bétaillère », estime-t-elle.

« Cette deuxième hypothèse me semble plus probable car le chien sentait le mouton et la ferme d’après son propriétaire que j’ai eu au téléphone ».