Perpignan : Enfermée dans la voiture de son mari en plein soleil, elle décède après 10 jours de coma


Illustration. (photo Obatala-photography/shutterstock)

Une femme âgée de 30 ans est décédée ce samedi à l’hôpital de Perpignan (Pyrénées-Orientales) après avoir passé plusieurs heures enfermée dans la voiture de son mari, en plein soleil. Ce dernier a été placé sous le statut de témoin assisté à ce stade des investigations.

Qu’est-il arrivé à cette femme de 30 ans qui a perdu la vie ce samedi, après une dizaine de jours passés dans le coma ? Le 15 septembre dernier, elle a été prise en charge par les sapeurs-pompiers alors qu’elle était inconsciente et en hyperthermie, dans la voiture de son mari. C’est lui qui a donné l’alerte, affirmant avoir découvert son épouse dans l’habitacle de sa voiture, comme nous l’avons révélé. La trentenaire a été transportée à l’hôpital où elle est décédée.

Le jour de la prise en charge de la défunte par les secours, c’est un de ses proches qui a contacté la police, inquiet. Les policiers se sont déplacés et ont découvert dans le coffre de la voiture un coussin, une couette et une bouteille d’eau notamment. Interrogé, le mari de 37 ans aurait déclaré que sa femme attendait dans la voiture son retour du travail. Une version qui n’a pas convaincu les enquêteurs qui ont décidé de le placer en garde à vue, le soupçonnant notamment d’avoir enfermé son épouse dans le coffre du véhicule et de l’avoir déplacé dans l’habitacle.

L’homme aurait interdit à la victime de sortir

« Des proches du couple ont rapporté que la trentenaire avait déjà été victime de violences de la part de son mari plusieurs fois », a indiqué une source proche de l’enquête à Actu17, au départ de cette enquête. Des voisins auraient aussi confié que le mari pratiquait un islam rigoriste et que son épouse avait interdiction de sortir seule. L’homme a finalement été remis en liberté sous le statut de témoin assisté à la fin de sa garde à vue.

Le corps de la victime va être autopsié et l’examen va permettre d’en savoir plus sur les circonstances de son décès. Les investigations se poursuivent afin de faire toute la lumière sur cette tragédie. L’enquête ouverte des chefs de « séquestration » et « tentative de meurtre » va être requalifiée.