Perpignan : Une femme dans le coma, son mari l’aurait séquestrée dans le coffre de sa voiture toute une journée


Illustration. (Jose Hernandez Camera 51/shutterstock)

INFO ACTU17. Une femme âgée de 30 ans a été conduite d’urgence à l’hôpital de Perpignan (Pyrénées-Orientales) par les sapeurs-pompiers ce mercredi soir. Elle est dans un état grave, dans le coma. Son mari, accusé de l’avoir séquestrée dans le coffre de sa voiture durant de longues heures, a été interpellé et placé en garde à vue.

L’affaire a débuté par l’appel d’un homme aux sapeurs-pompiers, vers 17 heures. Ce dernier a déclaré qu’il venait de retrouver son épouse dans l’habitacle de sa voiture, inconsciente. Cette femme âgée de 30 ans se trouvait en fait dans le coma. Les pompiers n’ont pas perdu de temps et l’ont transportée d’urgence au centre hospitalier. « Ils n’ont pas relevé de traces de coups et ont estimé que la victime avait pu faire une crise d’épilepsie », détaille une source proche de l’enquête.

Les policiers ont été prévenus de cette hospitalisation dans la soirée, par un proche de la famille, et se sont rendus à l’hôpital pour en savoir plus. Le mari aurait affirmé aux enquêteurs que son épouse l’attendait dans sa voiture, pendant qu’il était au travail. Il l’aurait retrouvée inconsciente à son retour, selon son récit.

« Il lui aurait aussi interdit de sortir seule »

Des constatations ont été réalisées dans la voiture de cet homme de 37 ans. Les policiers auraient découvert dans le coffre, un coussin, une couette et une bouteille d’eau. Des éléments troublants qui ont poussé les enquêteurs à poursuivre leurs premières investigations. « Des proches du couple ont rapporté que la trentenaire avait déjà été victime de violences de la part de son mari plusieurs fois », glisse cette même source. « Il lui aurait aussi interdit de sortir seule ».

Face à ces premiers éléments et devant le récit incohérent du mari, les policiers ont décidé de l’interpeller et le placer en garde à vue. L’homme, qui est déjà connu des services de police, est soupçonné d’avoir séquestré son épouse dans le coffre de sa voiture toute la journée. Aurait-il installé la victime inconsciente dans l’habitacle de sa voiture avant d’appeler les pompiers ? Cette dernière aurait-elle manqué d’oxygène ? La suite de l’enquête et les examens médicaux permettront d’y voir plus clair. Les policiers de la sûreté départementale sont en charge du dossier.