Poissy : Armé de couteaux, le forcené poignarde le chien du RAID avant d’être maîtrisé et interpellé


Les policiers du RAID ont maîtrisé un forcené ce jeudi soir à Poissy. (photo Karl Olive)

Les policiers du RAID ont interpellé un homme de 30 ans qui s’était retranché chez lui avec deux couteaux, à Poissy (Yvelines) ce jeudi soir. Il a tenté de poignarder un policier et a donné des coups de couteau au chien du RAID qui est grièvement blessé.

Les négociations n’ont rien donné, les policiers d’élite du RAID sont donc intervenus. Tout a commencé vers 19 heures lorsqu’une habitante a appelé la police pour un tapage rue Saint-Sebastien indique une source policière, confirmant une information de 78actu. Lorsque les policiers sont arrivés sur place, un homme a tenté de poignarder un fonctionnaire et s’est retranché chez lui.

Un périmètre de sécurité a été mis en place. Les forces de l’ordre ne savaient pas à ce moment-là s’il y avait d’autres personnes dans l’appartement. Les premiers éléments ont montré que c’était bien le cas. Le RAID a été sollicité vers 20 heures pour prendre en charge cette situation délicate.

Maîtrisé avec un pistolet à impulsion électrique

Des négociations ont été entamées mais n’ont pas abouti à une reddition du forcené. Les hommes du RAID ont donné l’assaut à 21h50. Le mis en cause de 30 ans a poignardé le chien du RAID, notamment à la tête, le blessant grièvement. Il a ensuite été maîtrisé à l’aide d’un pistolet à impulsion électrique et interpellé. Deux autres personnes se trouvaient dans le logement et n’ont pas été blessées. Il s’agit des deux colocataires du mis en cause.

Jakadi a été grièvement blessé mais son pronostic vital n’est pas engagé.

Le chien des policiers, dans un état grave, a été conduit chez un vétérinaire pour être soigné. Il a été touché au thorax et à un œil. Les motivations du forcené qui a été placé en garde à vue, ne sont pas connues à ce stade. L’homme venait de sortir de prison selon cette même source. Il était déjà connu des forces de l’ordre pour des faits de meurtre et de viol. Une enquête a été ouverte.

Jakadi va survivre malgré ses graves blessures

« Nous souhaitons une bonne convalescence à Jakadi qui a fait un beau travail », a réagi ce vendredi matin le préfet des Yvelines, sur Twitter. « Il n’a pas hésité à mordre le forcené pour l’immobiliser, s’est fait poignarder plusieurs fois puis, blessé, est retourné au devant, ce qui permettra aux policiers du RAID d’intervenir ».

« Les jours de « Jakadi » ne sont plus en danger », a rassuré le maire de Poissy, Karl Olive. « Immense merci au RAID ce soir pour son intervention sur un forcené avec arme blanche défavorablement connu des services de police », avait-il écrit sur Twitter peu après la fin de l’intervention.