Policiers «barbares» : Alliance appelle à manifester, Jean-Luc Mélenchon réclame la protection des gendarmes


Jean-Luc Mélenchon le 24 mars 2017. (wikimedia)

Colère des syndicats de policiers après les propos de Jean-Luc Mélenchon. Le syndicat Alliance Police Nationale appelle à une manifestation ce jeudi à 11 heures devant le siège de La France insoumise (LFI). De son côté, le syndicat Unité SGP FO annonce qu’il va déposer plainte à l’encontre du député des Bouches-du-Rhône.

« Ce sont des barbares. Soyez prudents, parce qu’ils ne s’arrêtent plus maintenant », a déclaré Jean-Luc Mélenchon ce mardi à Paris, alors qu’il discutait avec un manifestant. Le leader de LFI participait en effet à la manifestation contre la réforme des retraites.

Ces propos ont provoqué de vives réactions du côté des syndicats de policiers qui entendent ne pas laisser passer ce qu’ils considèrent comme une nouvelle attaque à l’encontre des forces de l’ordre.

Un rassemblement devant le siège de LFI demain

Le syndicat de policiers Alliance a d’abord appelé le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a déposer plainte dans la matinée, puis a annoncé cet après-midi un appel au rassemblement devant le siège de LFI à Paris, ce jeudi à 11 heures. « Le ministre de l’Intérieur se contenterait a priori d’excuses, pas nous ! », peut-on lire dans un communiqué, faisant référence au tweet de Christophe Castaner qui demande à Jean-Luc Mélenchon de s’excuser.

Le leader de LFI a rapidement réagi à cet appel à manifester qu’il a qualifié « d’illégal », et réclame la protection de la gendarmerie. « Demain, un syndicat de police appelle à manifester contre le siège LFI à 11h. Manifestation illégale. Je demande la protection de la gendarmerie. Je crois que la protection de témoins populaires serait décisive », a écrit Jean-Luc Mélenchon sur Twitter.

« Méfiance. Ça sent la provocation. »

Vers 19 heures, Jean-Luc Mélenchon a de nouveau évoqué l’appel à manifester du syndicat Alliance expliquant n’avoir reçu aucune réponse suite aux « demandes de protection » du parti. « Crainte que les policiers d’Alliance qui appellent à manifester au siège de LFI jeudi à 11h se comportent de manière violente envers insoumis, passants et commerçants », a écrit le députe. « Aucune réponse à nos demandes de protection. Méfiance. Ça sent la provocation ».

Une plainte du syndicat Unité SGP-FO

Dans le même temps, le syndicat de policiers Unité SGP FO a annoncé avoir pris la décision de déposer plainte contre Jean-Luc Mélenchon. « Ses propos incitant à la haine, cautionnent les violences commises quotidiennement à notre encontre », a écrit l’organisation syndicale dans son communiqué.