Projet d’attentat visant Emmanuel Macron : 2 nouveaux suspects ont été interpellés


Emmanuel Macron le 19 août à Bormes-les-Mimosas. (photo Kremlin.ru)

Deux hommes âgés de 30 et 45 ans ont été déférés ce vendredi en vue de leur mise en examen. Ils sont accusés d’avoir joué un rôle dans l’organisation d’un attentat contre le président de la République Emmanuel Macron, en 2018.

Près d’un an après une série d’interpellations dans l’enquête sur le projet d’attentat visant Emmanuel Macron, deux nouveaux suspects ont été arrêtés par les enquêteurs de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) ce lundi matin. Les deux hommes âgés de 30 et 45 ans ont été interpellés en Moselle, à leur domicile, où des perquisitions ont été menées explique Le Parisien.

Les deux suspects sont soupçonnés d’avoir joué un rôle dans l’organisation de ce projet. Placés en garde à vue, ils ont été déférés ce vendredi après-midi devant un juge d’instruction en vue de leur mise en examen pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle ».

Quatre suspects déjà mis en examen

Dans ce dossier, quatre individus présentés comme faisant partie d’un réseau de l’ultra-droite, ont déjà été mis en examen. Au départ de cette enquête, les propos inquiétants d’un des quatre suspects, un retraité de l’Isère qui proférait des menaces contre le président de la République sur les réseaux sociaux, sur une page nommée « les Barjoles ». Un nom qui fait référence à celui donné aux légionnaires français déployés au Mali.

Ce retraité aurait confié vouloir attaquer Emmanuel macron avec un couteau en céramique, indétectable aux portique de sécurité.


Il avait alors été placé sous étroite surveillance et les enquêteurs l’avaient ensuite interpellé, tout comme trois de ses contacts. Certains des mis en cause avaient avoué le projet d’attaque au cours de leur garde à vue.