Reims : Une jeune fille rouée de coups devant un collège et filmée, deux adolescents en garde à vue


Une adolescente de 16 ans a été violemment frappée devant un collège de Reims. (capture écran vidéo/DR)

Une jeune fille de 14 ans a été violemment frappée par un adolescent devant un collège à Reims (Marne). L’agression a été filmée et les images diffusées sur les réseaux sociaux. Deux jeunes garçons de 13 et 14 ans ont été placés en garde à vue.

La vidéo est violente et choquante. Elle a été diffusée sur les réseaux sociaux en début de semaine avant d’être retirée de certains supports, même s’il est malheureusement toujours possible de la visionner ce mercredi matin.

Sur cette séquence de 40 secondes, on aperçoit une jeune fille de 14 ans être très violemment agressée par un jeune de son âge. Cette dernière reçoit des coups alors qu’elle est au sol. La victime demande à son agresseur d’arrêter. Mais ce dernier continue. L’adolescente est remise par terre et frappée à coups de pied, notamment au visage. Les jeunes se trouvant à proximité rigolent, puis s’approchent pour semble-t-il stopper l’agresseur : « Nabil, arrête ! ». « Lâche-moi ! », lance-t-il à l’un d’entre eux alors qu’il continue à porter des coups à la jeune fille, toujours immobilisée au sol. « Tu veux que je te baise ta mère ? », poursuit l’auteur. L’adolescente reste par terre, sonnée.

Une scène insoutenable qui s’est déroulée devant le collège Saint-Rémi à Reims, à proximité de la basilique, ce lundi selon France 3. De nombreux internautes ont attiré l’attention de la police en voyant la vidéo, diffusée sur les réseaux sociaux, notamment sur Twitter. Les forces de l’ordre ont réagi ce mardi soir : « Vous êtes nombreux à nous avoir signalés une vidéo montrant des violences commises sur une jeune fille à Reims. Deux mineurs ont été interpellés. Merci de ne plus partager cette vidéo ».

Deux adolescents de 13 et 14 ans en garde à vue

Les deux mineurs arrêtés sont âgés de 13 et 14 ans. Ils ont été placés en garde à vue. Le premier, qui est le plus jeune, est l’agresseur présumé. Ce dernier va être poursuivi pour pour violences aggravées.

L’adolescent qui a filmé la scène est le second suspect. Il a été rapidement identifié. Sa mère a été contactée par la police qui lui a demandé de bien vouloir se présenter avec lui au commissariat. Le fait de filmer et diffuser les images d’une agression est en effet un délit puni de cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende. Par ailleurs, une plainte a été déposée dans cette affaire et une enquête a été ouverte. Elle a été confiée à la Sûreté départementale.

Le maire de Reims Arnaud Robinet a félicité les policiers sur Twitter : « Je remercie et félicite les forces de police qui ont rapidement identifié et interpellé le mineur auteur d’actes scandaleux envers une jeune fille et diffusés sur une vidéo aujourd’hui. Je souhaite que sa sanction soit exemplaire. »

L’affaire a également fait réagir la ministre déléguée à la citoyenneté Marlène Schiappa : « Merci aux policiers de #NeRienLaisserPasser. Soutien total à cette jeune fille courageuse ».