Rhône : Ils livraient la drogue partout en France, 224 kg de cannabis saisis et 3 hommes écroués


224 kilos de cannabis ont été découverts dans l'une des voitures des malfaiteurs de retour d'Espagne.

Trois hommes ont été mis en examen et écroués ce mardi dans le Rhône après plusieurs mois d’investigations des enquêteurs de la sûreté départementale. Les trois complices sont accusés d’avoir importé de la drogue depuis l’Espagne, à une dizaine de reprises, pour alimenter de nombreux trafics à travers la France. 224 kilos de cannabis ont été saisis.

L’affaire a débuté par un vol de voiture. Un SUV de type Porsche Cayenne a été dérobé fin octobre dans l’agglomération lyonnaise et les enquêteurs de la sureté départementale ont été saisis. Le véhicule a été localisé mais les voleurs ont pris la direction de l’Espagne… un aller simple. La voiture n’est jamais revenue.

Durant ce trajet, les suspects ont tout de même été observés par les policiers du Groupe d’appui opérationnel (GAO). Ces derniers ont réussi à repérer un second véhicule qui circulait non loin du Porsche Cayenne : une Volkswagen Golf qui lui ouvrait la route. L’hypothèse d’un trafic de stupéfiants s’est dessinée, d’autant qu’un premier suspect en lien avec cette Golf a été identifié. Il s’agissait d’un homme déjà connu de la police pour des faits d’importation de drogue, en 2019.

Les enquêteurs ont continué leur travail d’observation physique et technique durant plusieurs semaines, puis ont compris que les malfaiteurs utilisaient d’autres véhicules qui avaient été volés dans le département, pour mener à bien leurs activités. A chaque fois, les voitures étaient faussement immatriculées pour plus de discrétion. Dans le même temps, les noms de plusieurs suspects ont également été obtenus.

Ces derniers avaient déjà réalisé huit allers-retours depuis l’Espagne. Les policiers étaient face à des malfaiteurs bien organisés qui travaillaient pour plusieurs réseaux, n’hésitant pas à livrer la drogue dans différents lieux : le bassin lyonnais d’abord, mais également Chambéry (Savoie), Cannes (Alpes-Maritimes) ou Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) et Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis).

Interpellés en pleine livraison de drogue

Lors d’un énième trajet planifié vers l’Espagne, les fonctionnaires ont décidé de passer à l’action, estimant qu’ils avaient récupéré suffisamment d’éléments dans ce dossier. Ils ont appris que deux des suspects se rendaient à Barcelone vendredi 29 janvier, pour se fournir en cannabis, en utilisant deux Ford Focus. Une opération de police a été mise sur pied le jour même pour coincer le duo, à leur retour en France. Le premier suspect a été interpellé sur l’autoroute A9 dans le Gard, sur une aire d’autoroute vers 13 heures. Le second mis en cause, au volant de la voiture ouvreuse, a quant à lui été arrêté quelques minutes plus tard sur une aire située sur l’autoroute A7, dans le Vaucluse.

Âgé de 32 et 24 ans, les deux hommes déjà connus des services de police ont été placés en garde à vue. Dans la seconde Ford Focus, les forces de l’ordre ont mis la main sur six valises contenant au total 223 kilos de résine de cannabis.

Des armes saisies chez un autre complice

Un troisième suspect de 24 ans a été interpellé le lendemain matin à son domicile situé à Chambéry. Il est lui aussi déjà connu de la police et a été placé en garde à vue, à son tour. Une perquisition a été menée chez lui et les policiers ont saisi un revolver de calibre 357 magnum avec 10 munitions, un pistolet semi-automatique Sig Sauer P210 qui avait été volé dans une armurerie, avec 8 cartouches. 100 grammes de résine de cannabis ont aussi été saisis.

Le duo interpellé sur l’autoroute a partiellement reconnu les faits, tandis que le troisième suspect a nié son implication. Déféré ce mardi à l’issue de leur garde à vue, les trois hommes ont été mis en examen et placés en détention provisoire. Une information judiciaire a également été ouverte.