Rodéos sauvages à Vénissieux : un policier roué de coups et hospitalisé en urgence


Un vaste dispositif de forces de l'ordre a été déployé à Vénissieux, ce mercredi, pour éviter un nouveau rodéo urbain géant. (capture vidéo Snaptchat)

Un vaste dispositif policier a été déployé ce mercredi sur la commune de Vénissieux, dans la métropole de Lyon. Il visait à empêcher un nouveau rodéo sauvage, qui avait été prévu après un appel lancé sur les réseaux sociaux.

Les policiers ont été déployés en nombre ce mercredi soir, à Vénissieux (Rhône). Ils devaient empêcher la tenue d’un nouveau rodéo urbain rassemblant des dizaines d’individus juchés sur des deux-roues.

Un hélicoptère a également été dépêché sur zone pour repérer d’éventuels fuyards. Lundi, un tel rassemblement avait eu déjà au lieu. Sans casque, les participants avaient emprunté dangereusement le périphérique et l’autoroute faisant fi du Code de la route.

Cette opération d’envergure a été mise en place à la suite de messages publiés sur les réseaux sociaux, appelant à un nouveau rodéo sauvage. Malgré le dispositif policier important, des heurts ont éclaté dans le quartier des Minguettes vers 17 heures, rapporte Lyon Mag.

Un motard de la police agressé et blessé

Alors qu’un motard de la police s’apprêtait à intervenir sur un véhicule effectuant un rodéo, le policier a été stoppé en pleine voie et plusieurs individus « l’ont sauvagement agressé à coups de pied et coups de poing », indique le syndicat Alliance Police nationale. Le fonctionnaire a également reçu un projectile.

Blessé, il a réussi à se dégager, échappant de peu à un véritable lynchage. Le policier s’est réfugié au commissariat de Vénissieux avant d’être transporté en urgence relative à l’hôpital Saint-Luc Saint-Joseph de Lyon.

Un rodéo sauvage géant deux jours avant

Ce déploiement de forces de l’ordre a été mis en œuvre car les autorités redoutaient de devoir faire face à un rodéo urbain géant, comme celui qui avait eu lieu deux jours auparavant. Lundi, des dizaines d’individus sans casque juchés sur des motos et scooters avaient envahi les routes de Villeurbanne et de Lyon.

Le rassemblement sauvage faisait suite à un message diffusé sur les réseaux sociaux : « Rendez-vous à 16 heures à Saint-Jean Villeurbanne avec tous les deux-roues que vous avez, on va faire une grosse sortie dans Lyon ».

Des dizaines de jeunes ont répondu présent et ont enchaîné des pointes de vitesse, roues arrières et des circulations à contresens. Le cortège a alors emprunté le boulevard périphérique, traversant les communes jusqu’à Feyzin avant de prendre l’autoroute, passant devant le musée des Confluences, relate le quotidien local.

Un policier reçoit un pavé sur la tête

Dans la soirée de mardi, un fonctionnaire de la brigade anticriminalité (BAC) a été blessé lors d’une intervention dans le quartier de La Duchère, dans le 9ème arrondissement de Lyon. Son équipage était arrivé en renfort avec la brigade canine, car leurs collègues de police-secours venaient de se faire prendre à partie lors d’une intervention.


Ils ont été accueillis par des jets de pavés et le policier en a reçu un sur le front, qui l’a blessé, précise ce même syndicat qui réclame « des sanctions exemplaires contre les auteurs ». Une enquête a été ouverte mais ces derniers n’ont toujours pas été identifiés.