Saint-Étienne : Ils s’introduisent dans la salle de cinéma et rouent de coups des spectateurs mécontents


Illustration. (shutterstock)

Un groupe d’une vingtaine d’individus s’est introduit dans une salle du cinéma Mégarama de Saint-Étienne (Loire) par une issue de secours, ce mardi soir. Ces derniers ont alors fait du bruit durant la projection de l’avant-première de « Fast & Furious 9 », puis ont roué de coups des spectateurs mécontents, avant de prendre la fuite. Trois personnes sont blessées.

Ils étaient venus passer un bon moment devant le dernier film de la saga « Fast & Furious » mais se sont retrouvés avec une vingtaine d’individus qui avaient décidé de ne rien respecter, mais surtout de perturber la séance. Ils ont fini par agresser violemment des spectateurs ainsi qu’un employé du cinéma qui est très sérieusement blessé. Les auteurs sont recherchés par les policiers de la sureté départementale qui sont chargés de cette enquête.

Cette scène de violences s’est déroulée dans une salle du cinéma Mégarama situé dans la rue Praire à Saint-Étienne, mardi soir vers 21h30. Alors que le film venait de commencer, deux individus seraient allés ouvrir la porte de la sortie de secours pour pouvoir faire entrer une vingtaine de leurs amis. La salle était pleine et la tension est rapidement montée d’un cran, alors que les intrus faisaient volontairement du bruit.

« Un homme s’est fait étrangler »

« Un membre de la sécurité est entré dans la salle et a demandé à tous ceux qui n’avaient pas de ticket de quitter le cinéma. Ils ont refusé de sortir », souffle un témoin interrogé par Le Progrès. L’agent est finalement reparti et le bruit a recommencé. Mais cette fois, le groupe s’en est pris physiquement à des spectateurs mécontents de ne pas pouvoir suivre le film. « Les individus se sont subitement levés et ont agressé un spectateur. Ils l’ont mis à terre avant de le rouer de coups », décrit ce même témoin. « Un homme s’est fait étrangler avant d’être secouru. Ils ont frappé et menacé de mort plusieurs personnes ».

45 jours d’ITT pour un employé violemment frappé

Un projectionniste du cinéma a tenté d’intervenir. Il a lui aussi été roué de coups et souffre d’une fracture au visage. A l’hôpital, il s’est vu attribuer pas moins de 45 jours d’Incapacité totale de travail (ITT) selon nos informations. Deux autres spectateurs blessés ont reçu un certificat mentionnant 5 et 2 jours d’ITT. Par ailleurs, une femme enceinte a été prise à partie et défendue par son mari, avec qui elle se trouvait dans la salle. Elle est sous le choc, tout comme de nombreuses familles présentes au moment des faits.

Les auteurs ont pris la fuite et aucun d’entre eux n’a pu être interpellé le soir même. Les policiers sont arrivés vers 23h10, ils venaient tout juste d’être alertés souligne une source proche de cette enquête. Un équipage de la police municipale a arrêté un suspect de 16 ans. Celui-ci a été placé en garde à vue avant d’être finalement remis en liberté ce mercredi après-midi, les enquêteurs ne disposant pas d’éléments le mettant en cause.

Les investigations se poursuivent et les forces de l’ordre vont pouvoir s’appuyer sur les vidéosurveillances de la commune pour tenter d’identifier les mis en cause.