Sarthe : Un policier interpellé par le GIGN après avoir menacé 2 ambulanciers avec une arme à feu


Illustration. (Frederic Legrand - COMEO / Shutterstock)

Un policier d’une quarantaine d’années affecté au Mans (Sarthe), a été interpellé par le groupe d’intervention de la gendarmerie nationale (GIGN) ce jeudi après-midi alors qu’il était retranché à son domicile. Il aurait ouvert le feu après avoir menacé deux ambulanciers.

Les faits ont débuté dans la nuit de mercredi à jeudi à Saint-Christophe-du-Jambet (Sarthe) lorsque la femme d’un officier de police a fait appel au SAMU car son mari avait avalé de nombreux médicaments explique Le Maine Libre. Une ambulance privée a été envoyée sur place afin de prendre en charge le quadragénaire.

Les deux ambulanciers ont pénétré dans le logement du couple et ont commencé à discuter avec le fonctionnaire ainsi qu’à lui prodiguer les premiers soins alors que sa femme était présente. Lorsqu’ils lui ont indiqué qu’ils allaient le conduire à l’hôpital, le policier se serait saisi d’une arme à feu dans un meuble avant d’éteindre la lumière, et d’ordonner aux deux hommes de ne plus bouger, selon le journal local.

Il aurait ouvert le feu par l’une des fenêtres

Les deux secouristes ont quitté les lieux précipitamment et se sont réfugiés à l’extérieur. C’est alors que le patient aurait fait feu par l’une des fenêtres de son domicile avec un fusil, sans que l’on sache à ce stade de l’enquête si le ou les tirs étaient dirigés vers les ambulanciers. Ces derniers qui étaient sous le choc, ont été conduits à l’hôpital.

Interpellé, l’homme était seul et indemne

Les gendarmes de l’antenne GIGN de Joué-les-Tours (Indre-et-Loire) ont ensuite été envoyés sur place pour prendre en charge cette intervention. Après des négociations, le GIGN a pénétré vers 17 heures dans le domicile du policier qui était seul et indemne, sur son lit.


Le parquet du Mans s’est refusé à tout commentaire ce jeudi soir concernant cette affaire.