Seine-Saint-Denis : Une infirmière en garde à vue pour des vols de médicaments et de matériel médical


Illustration. (shutterstock)

Des vols avaient été constatés au sein d’une clinique à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) ainsi que d’une pharmacie à Clichy-sous-Bois. Les policiers ont interpellé une infirmière à Montfermeil ce mercredi et ont réalisé une perquisition à son domicile.

INFO ACTU17. Les investigations des policiers les ont menées jusqu’à une infirmière qui a été interpellée à son domicile. De nombreux vols de médicaments et de matériel médical ont été signalés récemment au sein de l’« Hôpital privé de l’Est Parisien » situé à Aulnay-sous-Bois. Une plainte avait été déposée et une enquête ouverte.

Des vols avaient également été constatés dans une pharmacie de Clichy-sous-Bois, notamment la semaine dernière, et les policiers avaient fait le rapprochement entre les deux affaires.

Une cadre infirmière en unité de soins palliatifs interpellée

Une suspecte a été identifiée au cours des investigations et les enquêteurs du commissariat de Montfermeil sont allés l’interpeller à son domicile, situé sur cette même commune, ce mercredi après-midi vers 14h30.

Cette dernière est une cadre infirmière en unité de soins palliatifs dans cet établissement privé d’Aulnay, où les vols ont été commis. Elle a été placée en garde à vue.


Des morphiniques et des anxiolytiques découverts

Une perquisition a alors été menée dans sa maison. Les enquêteurs ont découvert de nombreux médicaments, notamment des morphiniques, des anxiolytiques, des antispasmodiques ou encore des antiseptiques. Des souches et des carnets d’ordonnances dont certaines falsifiées, ont aussi été saisis.

Les policiers ont également trouvé du matériel médical : 20 flacons de 100 ml de gel hydroalcoolique, une boite de 100 gants de toilettes, mais également des gants de protection et des lingettes désinfectantes. Des documents officiels appartenant à des patients se trouvaient aussi dans le logement et ont été récupérés par les enquêteurs.

Les policiers vont désormais chercher à en savoir plus sur les activités de cette infirmière, soupçonnée de s’être livrée à un véritable trafic.